Credit, Asset Prices, and Financial Stress in Canada

Disponible en format(s) : PDF

Dans les analyses historiques, on associe généralement les crises financières aux périodes d'expansion du crédit et aux déséquilibres de prix sur le marché des actifs. Par conséquent, un groupe de variables réunissant à la fois des mesures du crédit et du prix des actifs pourrait-il servir à prévoir les crises? Borio et Lowe (2002) répondent à cette question par l'affirmative sur la base d'un échantillon de 34 pays. La réponse est loin d'être claire, toutefois, dans le cas isolé d'un pays développé qui a peu ou pas connu de crises financières dans le passé. Les auteurs contourn ent la difficulté en mettant plutôt l'accent sur le concept de tensions financières, mesurées au moyen de l'indice mis au point par Illing et Liu (2006), et examinent si les mouvements du crédit et du prix des actifs peuvent aider à prédire l'apparition de telles tensions. Entre autres innovations, ils procèdent à l'estimation de modèles linéaires et de modèles à seuils endogènes faisant intervenir un large éventail de prix d'actifs (comme ceux des actions et des maisons), de même qu'à l'élaboration de prévisions à l'aide de ces modèles. Ils étudient plus précisément le cas du Canada, mais leur méthodologie se prête à l'analyse de la situation de tout pays développé n'ayant jamais traversé de crise financière.

Aussi publié sous le titre :

Credit, Asset Prices, and Financial Stress International Journal of Central Banking (1815-4654)
Décembre 2009, vol. 5, no 4, p. 95-122