Reforming the IMF: Lessons from Modern Central Banking

Disponible en format(s) : PDF

Nous examinons le cadre institutionnel et de gouvernance des banques centrales modernes en cherchant à déterminer si celui-ci peut fournir des leçons applicables au cadre institutionnel du Fonds monétaire international (FMI). La comparaison présente de l'intérêt pour deux raisons. D'une part, tant les banques centrales que le FMI assument des responsabilités qu'on peut qualifier de « déléguées ». De l'autre, la politique monétaire a remporté depuis peu beaucoup de succès dans la réduction de l'inflation, après avoir donné lieu durant des décennies à des résultats mitigés dans de nombreux pays. Cette réussite découle – du moins en partie – des changements substantiels qui ont été apportés au cadre institutionnel des banques centrales. D'où cette question simple : les leçons inspirées de l'expérience des banques centrales peuvent-elles contribuer à renforcer la gouvernance du FMI? Nous soutenons que oui. La réforme de la gouvernance permettrait d'améliorer le processus décisionnel de l'organisme et amènerait le Fonds à faire preuve d'une plus grande transparence et à mieux rendre compte de ses actes. Résultat, l'efficacité des principaux instruments de l'institution – soit la surveillance et les prêts – s'en trouverait accrue. Les réformes que nous proposons ne représentent pas des objectifs immédiatement réalisables; il convient plutôt d'y voir un ensemble de principes directeurs susceptibles de baliser une réforme de longue haleine de la gouvernance.