Eric Santor

Conseiller

Eric Santor a été nommé conseiller du gouverneur en matière de numérisation, avec prise d’effet le 11 mars 2019. À ce titre, il dirige les travaux de la Banque relatifs au virage numérique, y compris les recherches quant à l’incidence de la numérisation sur l’économie et le système financier. Il chapeaute également l’initiative visant à intégrer aux activités de la Banque des technologies comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et les mégadonnées, en mettant à profit des programmes tels que Partenariats en innovation et technologie (PIVOT) et la relation qu’entretient l’institution avec Creative Destruction Lab.

M. Santor a intégré la Banque en 2001 comme économiste au sein de l’ancien département des Études monétaires et financières. Il est passé au département des Analyses de l’économie internationale en 2003, où il a assumé des responsabilités de plus en plus importantes jusqu’à en devenir le directeur général en 2013. Avant d’être nommé conseiller du gouverneur en matière de numérisation, il était directeur général du département des Analyses de l’économie canadienne de la Banque.

Les travaux de recherche de M. Santor ont porté principalement sur des sujets liés à l’incidence des mesures de politique monétaire non traditionnelles, au système monétaire international et à l’architecture financière mondiale, ainsi qu’aux effets du choix de structure du capital sur les entreprises canadiennes.

Originaire de London, en Ontario, M. Santor détient un baccalauréat en histoire et en science politique du collège Huron de l’Université Western Ontario ainsi qu’un doctorat en science économique de l’Université de Toronto.

Communiquer avec

Eric Santor

Conseiller
Haute Direction

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

16 octobre 2018

Le virage numérique

L’avenir n’a rien d’analogique.
16 mai 2016

Une ère nouvelle pour les banques centrales : les politiques monétaires non traditionnelles

Quand le taux directeur est près d’atteindre sa limite inférieure, les banques centrales peuvent accentuer la détente monétaire au moyen de mesures non traditionnelles. À ce jour, l’application de ces mesures dans le monde, par exemple l’assouplissement quantitatif et les taux d’intérêt négatifs, a eu des résultats largement positifs. Il est fréquent que les mesures non traditionnelles se renforcent mutuellement lorsqu’elles sont appliquées simultanément. Cependant, elles présentent aussi des limites potentielles et leur utilisation intensive et prolongée pourrait en faire grimper les coûts.

Quantitative Easing as a Policy Tool Under the Effective Lower Bound

Document d’analyse du personnel 2015-14 Abeer Reza, Eric Santor, Lena Suchanek
Cet article fait la synthèse des résultats des mesures d’assouplissement quantitatif adoptées à l’échelle internationale alors que l’instrument traditionnel de la politique monétaire, le taux directeur, était contraint par sa valeur plancher effective. Un vaste corpus d’études tend à montrer que le grossissement du bilan des banques centrales par l’achat massif d’actifs peut fournir une impulsion monétaire efficace dans un contexte où les taux sont à leur valeur plancher.

Large-Scale Asset Purchases: Impact on Commodity Prices and International Spillover Effects

Document de travail du personnel 2015-21 Sharon Kozicki, Eric Santor, Lena Suchanek
Les cours des matières premières, dont les métaux, l’énergie et les produits agricoles, ont connu une forte hausse entre 2009 et 2010. Certains observateurs ont attribué une part importante de cette augmentation aux programmes d’achat massif d’actifs pilotés par la Réserve fédérale américaine.
Type(s) de contenu : Documents de travail du personnel Sujet(s) : Questions internationales Code(s) JEL : E, E5, E58, G, G1, G14, Q, Q0, Q00

Sovereign Default and State-Contingent Debt

Document d’analyse du personnel 2013-3 Martin Brooke, Rhys R. Mendes, Alex Pienkowski, Eric Santor
Les crises de la dette survenues en Amérique latine dans les années 1980 et la crise asiatique de la fin des années 1990 ont donné l’impulsion à des réformes du cadre de restructuration des dettes souveraines. À la fin des années 1980, le plan Brady a mis en lumière l’importance d’un allégement substantiel de la dette pour résoudre certaines crises.

Plus

Autre

Revues par un comité de lecture

  • « Does the Microfinance Lending Model Actually Work? »
    (avec la collaboration de Rafael Gomez), The Whitehead Journal of Diplomacy and International Relations, volume IX, no 2, été-automne 2008, p.37-56.
  • « Foreign Asset Risk Exposure, DOI, and Performance: An Analysis of Canadian Banks »
    (avec la colloboration de Walid Hejazi), Journal of International Business Studies (à venir)
  • « Migration, Social Networks and Credit: Empirical Evidence from Peru »
    (avec la colloboration de Sonia Laszlo), The Developing Economies (à venir).
  • « Renewing IMF Surveillance: Transparency, Accountability and Independance »
    (avec la collaboration de Robert Lavigne et Philipp Maier), Review of International Organizations (mars 2009), vol. 4, no 1.
  • « Family Values: Ownership Structure, Performance and Capital Structure of Canadian Firms »
    (avec la collaboration de Michael R. King), Journal of Banking and Finance, (2008), vol. 32, n° 11, p. 2423-2432.
  • « Financial Constraints and Investment: Assessing the Impact of a World Bank Loan Program on Small and Medium-Sized Enterprises in Sri Lanka »
    (avec la collaboration de Varouj Aivazian), Revue canadienne d'économique (2008), vol. 41, n° 2, p. 475-500..
  • Gomez, Rafael et Eric Santor (2001). « Membership has its privileges: the effect of social capital and neighborhood characteristics on the earnings of microfinance borrowers »,
    Revue canadienne d'Économique, vol. 34 (novembre), n° 4, p. 943-966

Autres publications

  • « Central Bank Balance Sheets and Long Term Forward Rates »
    (avec la collaboration d'Eric Santor et Lena Suchanek), Interest Rates, Prices and Liquidity: Lessons from the Financial Crisis, sous la direction de J. S. Chadha and Sean Holly, New York: Cambridge University Press, p.172-194.

 

Formation

  • Doctorat, Université de Toronto (2002)
  • Maîtrise, Université de Toronto (1996)
  • Baccalauréat spécialisé, Université Western Ontario (1995)