Large-Scale Asset Purchases: Impact on Commodity Prices and International Spillover Effects

Disponible en format(s) : PDF

Les cours des matières premières, dont les métaux, l’énergie et les produits agricoles, ont connu une forte hausse entre 2009 et 2010. Certains observateurs ont attribué une part importante de cette augmentation aux programmes d’achat massif d’actifs pilotés par la Réserve fédérale américaine. L’objet de notre étude est d’évaluer, au moyen de méthodes appliquées aux études événementielles, si les cours des matières premières ont été influencés par l’annonce et la mise en oeuvre de ces programmes, ainsi que par l’annonce de la normalisation du rythme d’achat des actifs. Au vu des résultats empiriques, tout porte à croire que les annonces n’ont pas entraîné de renchérissement des matières premières. Il y a néanmoins lieu de penser que les devises des exportateurs de matières premières se sont appréciées, et que les marchés boursiers ont enregistré des gains. D’autres facteurs, qu’il s’agisse de contraintes liées à l’offre ou de la demande robuste des pays émergents, auraient donc fait monter les prix des matières premières. Enfin, les prix des matières premières sont plus sensibles aux nouvelles macroéconomiques depuis que le taux directeur se situe à sa valeur plancher.

Type(s) de contenu : Documents de travail du personnel
Code(s) JEL : E, E5, E58, G, G1, G14, Q, Q0, Q00