Lena Suchanek

Directrice

Lena Suchanek a été nommée directrice, Section de l’analyse régionale, au département des Analyses de l’économie canadienne de la Banque du Canada en janvier 2018. À ce titre, elle fait partie de l’équipe de direction qui oriente et gère le département et elle supervise les activités d’analyse économique des cinq bureaux régionaux de l’institution (situés à Vancouver, Calgary, Toronto, Montréal et Halifax). Mme Suchanek dirige les activités de la section consistant à mener l’enquête trimestrielle sur les perspectives des entreprises et à en publier les résultats, à effectuer des analyses régionales et sectorielles de l’économie, à réaliser des projets de recherche ainsi qu’à contribuer au soutien de la stratégie de communication institutionnelle.

Mme Suchanek est entrée à la Banque du Canada en 2007 en tant qu’économiste au département des Analyses de l’économie internationale, avant d’intégrer la Banque centrale européenne en 2010. Elle est revenue à la Banque du Canada en 2011, pour ensuite travailler au sein de la Section de l’analyse régionale du Bureau régional du Québec, où elle a été promue économiste principale en 2015. En 2017, elle est devenue conseillère en politiques, poste qu’elle a occupé jusqu’à sa nomination à titre de directrice. Mme Suchanek s’intéresse principalement aux mesures non traditionnelles de politique monétaire et à l’économie internationale.

Communiquer avec

Lena Suchanek

Directrice
Analyses de l'économie canadienne
Analyse régionale

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Does Outward Foreign Investment Matter for Canadian Productivity? Evidence from Greenfield Investments

Document de travail du personnel 2018-31 Naveen Rai, Lena Suchanek, Maria Bernier
Dans cette étude, nous cherchons à comprendre comment les investissements directs étrangers sortants influent sur la productivité des entreprises canadiennes. Nous estimons les effets d’investissements directs étrangers de création sur certaines mesures de la productivité des entreprises, à l’aide de données sur plus de 4 000 projets d’investissement de ce type réalisés par quelque 2 000 sociétés canadiennes de 2003 à 2014.

Digitalization and Inflation: A Review of the Literature

Note analytique du personnel 2017-20 Karyne B. Charbonneau, Alexa Evans, Subrata Sarker, Lena Suchanek
Ces dernières années, de nombreux commentateurs ont avancé que les éventuels effets désinflationnistes de la numérisation pourraient expliquer l’inflation modérée dans les économies avancées. Nous analysons les conclusions d’études sur le sujet; nous examinons trois canaux principaux par lesquels la numérisation pourrait influer sur l’inflation.

Digital Transformation in the Service Sector: Insights from Consultations with Firms in Wholesale, Retail and Logistics

Note analytique du personnel 2017-19 Wei Dong, James Fudurich, Lena Suchanek
Les entreprises ont de plus en plus recours aux technologies numériques, comme le commerce électronique, l’infonuagique, les mégadonnées, la surveillance numérique et les plateformes numériques, qui transforment les activités commerciales, les modèles d’entreprises et les structures de marché. Compte tenu de ce contexte, la Banque du Canada a sondé des entreprises du commerce de gros et de détail et du secteur de la logistique, ainsi que des associations professionnelles connexes, pour en savoir plus sur leur adoption des technologies numériques.

Understanding Monetary Policy and its Effects: Evidence from Canadian Firms Using the Business Outlook Survey

Document de travail du personnel 2017-24 Matthieu Verstraete, Lena Suchanek
Nous montrons a) que la confiance des entreprises, telle qu’elle est captée par les données d’enquête, est une considération importante pour les décisions des autorités monétaires canadiennes et b) comment les perspectives des firmes sont influencées par les chocs de politique monétaire. Les résultats montrent que les indicateurs de la confiance des entreprises (données qualitatives) ont un pouvoir explicatif significatif, nonobstant l’inclusion des variables types de la règle de Taylor.
11 mai 2017

La politique monétaire non traditionnelle du point de vue d’une petite économie ouverte

Quelle est l’incidence des mesures de politique monétaire non traditionnelles, telles que l’assouplissement quantitatif et les taux d’intérêt négatifs, sur les conditions financières intérieures et l’ensemble de l’économie dans une petite économie ouverte comme le Canada? Ces politiques opèrent efficacement pour réduire le taux de change d’une petite économie ouverte, tandis que les effets de taux d’intérêt plus bas se transmettent aussi à l’économie, bien que seulement partiellement. Lorsque la politique monétaire traditionnelle est poussée près de sa limite, la politique budgétaire peut agir en complémentarité de la politique monétaire de manière plus déterminante dans une petite économie, surtout si la demande mondiale d’actifs sûrs comprime les taux d’intérêt à long terme.

Plus

Autre

Revues avec comités de lecture

  • « Current Account Dynamics, Real Exchange Rate Adjustment and the Exchange Rate Regime in Emerging-Market Economies »
    (avec la collaboration d’Olivier Gervais et de Lawrence Schembri), Journal of Development Economics, vol. 119, mars 2016, p. 86-89.
  • Autres publications

    • « Central Bank Balance Sheets and Long Term Forward Rates »
      (avec la collaboration d'Eric Santor et Lena Suchanek), Interest Rates, Prices and Liquidity: Lessons from the Financial Crisis, sous la direction de J. S. Chadha and Sean Holly, New York: Cambridge University Press, p.172-194.

    Autres travaux de recherche

     

    Formation

    • Maîtrise en économie, Université du Québec à Montréal, 2007
    • Baccalauréat en gestion et en économie, Université Otto-von-Guericke, Allemagne, 2005