Les technologies de l’information (TI) font de plus en plus partie intégrante de nos activités professionnelles et personnelles, sous l’effet de la transformation numérique permanente et accélérée de l’économie. Dans cette étude, nous présentons l’information recueillie lors d’une enquête menée auprès d’entreprises à vocation exportatrice du secteur canadien des services TI ainsi que de consultations auprès d’associations industrielles dans le but de mieux cerner ce secteur, petit mais très dynamique. L’enquête nous a permis de faire les principaux constats suivants : 1) les entreprises de services TI connaissent une forte croissance des ventes et sont généralement très optimistes quant à leurs perspectives, portées par les exportations vigoureuses qui représentent la plus grande partie de leurs ventes; 2) dans ce contexte, une immense majorité des entreprises considèrent que le niveau plus bas du dollar canadien est avantageux, puisqu’il leur permet de dégager des marges bénéficiaires plus importantes sur les exportations; 3) compte tenu de la nature du secteur, qui dépend fortement du savoir, les entreprises déclarent investir davantage dans le capital humain que dans le capital physique. Cet état de fait se traduit souvent par une ferme intention d’embaucher du personnel et d’investir dans la recherche-développement. Dans certaines régions, les entreprises ont toutefois de la difficulté à recruter du personnel qualifié. Cette enquête apporte de premiers enseignements dans le cadre du programme que nous nous sommes fixé en vue de mieux comprendre les implications de la numérisation pour l’économie canadienne.