External Stability, Real Exchange Rate Adjustment and the Exchange Rate Regime in Emerging-Market Economies

Disponible en format(s) : PDF

Dans les économies de marché émergentes, le taux de change réel doit pouvoir s’ajuster pour que le solde de la balance courante se maintienne à un niveau viable et pour aider à réduire l’instabilité macroéconomique et financière. Les auteurs examinent empiriquement deux hypothèses voisines : la première veut que la flexibilité et l’ajustement du taux de change réel favorisent la stabilité externe, et la seconde, qu’un taux de change nominal flexible facilite un tel ajustement. Sur la base d’une étude événementielle portant sur un vaste groupe d’économies émergentes et couvrant la période 1975-2008, les auteurs concluent que l’ajustement du taux de change réel a contribué de façon importante à atténuer les déséquilibres des balances courantes. Les déficits courants des pays dotés d’un régime de changes fixes ne se corrigent généralement pas par le jeu d’un ajustement classique, mais sous la pression d’une crise de change qui entraîne l’écroulement de ce régime et s’accompagne de pertes de production substantielles. Les résultats obtenus à partir d’un modèle vectoriel à correction d’erreurs corroborent les conclusions de l’étude événementielle, à savoir qu’à long terme, les mouvements du taux de change réel aident la balance courante à s’ajuster.