Biographie

Yang Zhang est directrice de la Section de la modélisation du département des Analyses de l’économie canadienne (AEC) depuis octobre 2019. À ce titre, elle dirige les travaux visant à élaborer et à intégrer des modèles économiques de pointe pour l’analyse de l’économie canadienne et pour la formulation de conseils en matière de politique monétaire. Elle est notamment chargée de diriger des projets de recherche de grande qualité à l’appui du renouvellement du cadre de politique monétaire de la Banque, ce qui l’amène à collaborer étroitement avec les milieux universitaires et les autres banques centrales. Elle participe à l’élaboration de la prochaine génération de modèles de politique monétaire de la Banque.

Mme Zhang a intégré la Banque en 2007 en tant qu’économiste à la Section des analyses des prévisions et des politiques canadiennes des AEC. À ce poste, elle a contribué de façon importante à la projection économique du personnel, produit des analyses des risques et pris part aux discussions entourant les politiques. En 2009, elle est devenue économiste-experte au sein de la Section de la modélisation, où elle a occupé des postes aux responsabilités croissantes, dont, plus récemment, celui d’économiste principale.

Mme Zhang possède des connaissances approfondies et de solides compétences en matière de modélisation et d’analyse de la politique monétaire. Ses travaux les plus récents portent sur la modélisation des politiques monétaires non traditionnelles, les mécanismes de formation des anticipations dans les modèles d’équilibre général dynamique et stochastique, et l’élaboration de modèles multi-agents. Elle mène également des recherches qui visent à soutenir des biens sociaux comme l’égalité économique et l’égalité au chapitre de la santé et qui font appel à des méthodes computationnelles avancées, dont l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle.

Originaire de Chine, Mme Zhang est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université d’Ottawa.

Domaines de recherche: Économie monétaire Macroéconomie

Afficher tous

Documents d'analyse du personnel

Inventories in ToTEM

Document d’analyse du personnel 2010-9 Oleksiy Kryvtsov, Yang Zhang
Le modèle TOTEM – principal modèle utilisé par la Banque du Canada pour l’analyse de politiques et l’élaboration de projections concernant l’économie canadienne – est élargi de manière à inclure les stocks. Dans le modèle, les entreprises accroissent leurs stocks de produits finis en raison de l’effet favorable qu’exerce l’importance des stocks sur la demande de leurs produits. Le modèle rend bien compte de la procyclicité et de la volatilité du comportement des investissements en stocks.

Inventories, Stockouts, and ToTEM

Document d’analyse du personnel 2010-8 Oleksiy Kryvtsov, Yang Zhang
Les investissements en stocks forment un volet important du cycle économique au Canada. Malgré leur taille généralement modeste – ceux-ci représentent moins de 1 % de la production –, ils fluctuent fortement de façon procyclique et expliquent presque le tiers de la variance de la production.

Plus

Rapports techniques

ToTEM II: An Updated Version of the Bank of Canada’s Quarterly Projection Model

Ce rapport fournit une description technique détaillée de TOTEM II, la nouvelle version du modèle de projection trimestrielle que la Banque du Canada a commencé à utiliser en juin 2011, en remplacement de TOTEM (Murchison et Rennison, 2006).

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

18 août 2011

Intégration de plusieurs taux d’intérêt au modèle TOTEM

Les auteurs exposent les changements apportés à la structure de TOTEM, le principal modèle employé par la Banque du Canada pour l’élaboration de projections et l’analyse des politiques. Les changements effectués permettent aux taux d’intérêt à long terme de jouer un rôle distinct et aux primes de risque de conduire à une différenciation des taux d’emprunt pour les ménages, les entreprises et l’État. Cela a pour effet d’élargir le champ des questions de politique pouvant être traitées par le modèle et le rendent plus apte à expliquer les données. Les auteurs tirent parti du modèle pour simuler les effets de fluctuations des primes de risque comparables à celles survenues lors de la récente crise financière. Ils utilisent aussi le modèle pour évaluer l’incidence macroéconomique du relèvement des exigences de fonds propres et de liquidité dans le secteur bancaire.

Plus


Publications dans des revues

Autres travaux de recherche