José Dorich

Directeur

José Dorich est directeur à la Section de la modélisation du département des Analyses de l’économie canadienne. Ses domaines de recherche privilégiés sont la théorie macroéconomique, l'économie monétaire et la macroéconomie appliquée. José s'intéresse plus particulièrement à la dynamique de l'inflation, à l'assouplissement quantitatif et au ciblage du niveau des prix. Il a également beaucoup travaillé avec TOTEM, le principal modèle d'équilibre général dynamique et stochastique utilisé par la Banque du Canada pour l'élaboration de projections et l'analyse des politiques. Il est titulaire d'un doctorat en économie de l'Université Pompeu Fabra.

Communiquer avec

José Dorich

Directeur
Analyses de l'économie canadienne
Modélisation

Banque du Canada
234, rue Wellington
Ottawa, ON, K1A 0G9

Dernières parutions

Weakness in Non-Commodity Exports: Demand versus Supply Factors

Note analytique du personnel 2018-28 José Dorich, Vadym Lepetyuk, Jonathan Swarbrick
Nous utilisons le modèle TOTEM (Terms of Trade Economic Model) pour effectuer des simulations basées sur l’offre et la demande. Dans les deux cas, les simulations font état de faibles exportations canadiennes hors produits de base par rapport à l’activité étrangère, ce qui cadre avec les données récentes.

What Is Restraining Non-Energy Export Growth?

Cette note résume les principaux résultats des travaux d’analyse du personnel de la Banque du Canada examinant les raisons de la récente faiblesse des exportations canadiennes de biens non énergétiques. Entre 2002 et 2017, le Canada a vu diminuer de façon constante sa part du marché des importations américaines de biens non énergétiques, reflétant principalement la dégradation continue et généralisée de sa compétitivité.

The Neutral Rate in Canada: 2018 Estimates

Note analytique du personnel 2018-22 Xin Scott Chen, José Dorich
Le taux directeur nominal neutre sert d’indice de référence pour évaluer le degré de détente monétaire dans l’économie et représente un point d’arrimage à moyen et à long terme pour le taux directeur. Comme une incertitude considérable entoure les mesures quantitatives du taux neutre, le personnel de la Banque recourt à quatre méthodes différentes pour estimer le taux neutre canadien, lesquelles tiennent compte explicitement de facteurs nationaux et mondiaux.

Could a Higher Inflation Target Enhance Macroeconomic Stability?

Document de travail du personnel 2018-17 José Dorich, Nicholas Labelle, Vadym Lepetyuk, Rhys R. Mendes
Le phénomène d’atteinte de la valeur plancher des taux d’intérêt nominaux observée dans de nombreux pays ces dernières années a renouvelé l’intérêt porté aux avantages des cibles d’inflation supérieures à 2 %. Nous cherchons à savoir dans quelle mesure l’économie canadienne gagnerait en stabilité macroéconomique si la cible d’inflation était portée à 3 ou à 4 %.

16 novembre 2017 Le point sur le taux d’intérêt neutre

Le taux d’intérêt neutre sert d’indice de référence pour évaluer le degré de détente monétaire et représente un point d’arrimage à moyen et à long terme pour le taux directeur réel. Les estimations du taux neutre mondial sont en recul depuis quelques décennies. Sous l’influence de facteurs comme le vieillissement démographique, la forte épargne des sociétés et la faible croissance tendancielle de la productivité, le taux neutre mondial continuera vraisemblablement de se maintenir à un bas niveau. Ces facteurs internationaux, de même que des facteurs nationaux, exercent des pressions à la baisse sur le taux neutre réel canadien, qui s’inscrit dans une fourchette estimative allant de 0,5 à 1,5 %. Ce bas niveau a d’importantes conséquences pour la politique monétaire et la stabilité financière.

Plus

Autre

Autres travaux de recherche

  • « Price Level Targeting, the Zero Lower Bound on the Nominal Interest Rate and Imperfect Credibility »
    (avec la collaboration de Gino Cateau)
  • « Imperfect Asset Substitution in a Small Open Economy Model »
    (avec la collaboration de Rhys Mendes et Yang Zhang)
  • « Forward-Looking versus Backward-Looking Behavior in Inflation Dynamics: a New Test »
  • « The Welfare Losses of Price Rigidities »

Formation

  • Doctorat en économie, Université Pompeu Fabra (2008)
  • Maîtrise en économie, Université Pompeu Fabra (2004)
  • Baccalauréat en économie, Universidad del Pacifico (1998)

Intérêts de recherche

  • Théorie macroéconomique
  • Économie monétaire
  • Macroéconomie appliquée