Could a Higher Inflation Target Enhance Macroeconomic Stability?

Disponible en format(s) : PDF

Le phénomène d’atteinte de la valeur plancher des taux d’intérêt nominaux observée dans de nombreux pays ces dernières années a renouvelé l’intérêt porté aux avantages des cibles d’inflation supérieures à 2 %. Nous cherchons à savoir dans quelle mesure l’économie canadienne gagnerait en stabilité macroéconomique si la cible d’inflation était portée à 3 ou à 4 %. L’ampleur des avantages dépendrait fondamentalement de deux éléments : a) la possibilité de recourir à des instruments de politique monétaire non traditionnels et l’efficacité de ces instruments en contexte d’atteinte de la valeur plancher des taux nominaux; b) le taux d’intérêt neutre réel. En particulier, nous montrons que lorsque le taux d’intérêt neutre est de l’ordre de la tendance centrale des estimations, le relèvement de la cible d’inflation s’accompagne d’effets bénéfiques sur le plan macroéconomique. L’amélioration est cependant modeste quand des instruments de politique monétaire non traditionnels efficaces sont mis en oeuvre. En cas de taux d’intérêt neutre réel fortement négatif, par contre, le relèvement de la cible contribue grandement à la stabilité macroéconomique, indépendamment des mesures non traditionnelles de politique monétaire mises en place.