The Bank of Canada’s “Horse Race” of Alternative Monetary Policy Frameworks: Some Interim Results from Model Simulations

Disponible en format(s) : PDF

Depuis 1991, la Banque du Canada utilise un régime de ciblage de l’inflation établi selon une entente conjointe avec le gouvernement fédéral. Ce régime est revu tous les cinq ans dans le cadre du processus de renouvellement de l’entente relative à la cible de maîtrise de l’inflation. Le présent document fait la synthèse de résultats provisoires de l’analyse du personnel de la Banque effectuée pour l’atelier d’août 2020 intitulé « Vers le renouvellement en 2021 du cadre de conduite de la politique monétaire de la Banque du Canada ». La Banque publiera l’analyse actualisée plus tard en 2021.

L’élément central du régime actuel – la cible d’inflation de 2 % – est resté inchangé depuis 1995, ce qui témoigne de son succès. Des attentes d’inflation bien ancrées contribuent à la stabilité macroéconomique tout en laissant plus de flexibilité à la politique monétaire. Le principal défi pour le renouvellement de 2021 est le faible niveau du taux d’intérêt neutre, qui fait que les banques centrales ont moins de marge de manœuvre pour réagir aux grands chocs négatifs et devront recourir à leur gamme élargie d’outils plus souvent.

Pour faire face à ce défi, des employés de la Banque mènent une évaluation comparative de cadres de politique monétaire autres que le régime axé sur la cible d’inflation de 2 %. Ils évaluent ces options à l’aide d’un large éventail de critères qualitatifs et quantitatifs et en mettant l’accent sur la performance macroéconomique de chacune. Selon les résultats provisoires présentés dans ce document, dans l’ensemble, aucun cadre ne domine sur tous les plans. Le classement dépend donc du poids relatif accordé aux différents critères.