Biographie

Stefano Gnocchi occupe le poste de directeur principal de recherches au département des Analyses de l’économie canadienne. Ses travaux portent, entre autres, sur la macroéconomie, l’économie monétaire, la politique monétaire et la politique budgétaire. Avant son entrée à la Banque, M. Gnocchi enseignait à l’Université Autonome de Barcelone et à la Barcelona Graduate School of Economics. Il est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université Pompeu Fabra.


Afficher tous

Documents de travail du personnel

Average is Good Enough: Average-inflation Targeting and the ELB

Document de travail du personnel 2020-31 Robert Amano, Stefano Gnocchi, Sylvain Leduc, Joel Wagner
La Grande Récession et la pandémie qui sévit présentement ont attiré l’attention sur la contrainte qu’impose la valeur plancher des taux d’intérêt nominaux.

Downward Nominal Wage Rigidity Meets the Zero Lower Bound

Document de travail du personnel 2017-16 Robert Amano, Stefano Gnocchi
Nous intégrons la rigidité à la baisse des salaires nominaux à un modèle de type nouveau Keynésien standard à prix et salaires rigides dans lequel la borne du zéro des taux d’intérêt constitue parfois une contrainte. Nous constatons que la rigidité des salaires non seulement réduit la fréquence des épisodes où les taux d’intérêt nominaux atteignent la borne du zéro, mais atténue la gravité des récessions concomitantes.

Monetary Commitment and the Level of Public Debt

Document de travail du personnel 2016-3 Stefano Gnocchi, Luisa Lambertini
Nous analysons les interactions entre une politique monétaire à laquelle l’autorité responsable n’entend pas déroger et une politique budgétaire discrétionnaire, à l’aide d’un modèle caractérisé par l’existence d’une dette publique, des dépenses publiques endogènes, des distorsions fiscales et des rigidités nominales.

Housework and Fiscal Expansions

Document de travail du personnel 2014-34 Daniela Hauser, Evi Pappa, Stefano Gnocchi
Nous construisons un modèle de cycle économique standard auquel nous intégrons les travaux ménagers, et que nous étalonnons en fonction de données sur l’emploi du temps, afin d’assujettir aux données la complémentarité entre la consommation et les heures travaillées et d’établir le lien entre le degré de cette complémentarité et la taille des multiplicateurs budgétaires.

Labor Market Participation, Unemployment and Monetary Policy

Document de travail du personnel 2014-9 Alessia Campolmi, Stefano Gnocchi
Les auteurs incorporent la décision de participer ou non au marché du travail à un modèle néokeynésien standard avec frictions d’appariement.

Plus


Publications dans des revues

Revues avec comités de lecture

  • « Housework and Fiscal Expansions »,
    (avec la collaboration de Daniela Hauser et Evi Pappa), Journal of Monetary Economics, vol. 79, pages 94-108, mai 2016.
  • « Labor Market Participation, Unemployment and Monetary Policy »,
    (avec la collaboration de Alessia Campolmi), Journal of Monetary Economics, vol. 79, pages 17-29, mai 2016.
  • « Do Labor Market Institutions Matter for Business Cycles? »,
    (avec la collaboration de Andresa Lagerborg et Evi Pappa), Journal of Economic Dynamics and Control, vol. 51, pages 299-317, février 2015.
  • « Monetary Commitment and Fiscal Discretion: The Optimal Policy Mix »,
    American Economic Journal: Macroeconomics, vol. 5, no 2, pages 187-216, avril 2013.
  • « Non-Atomistic Wage Setters and Monetary Policy in a New-Keynesian Framework »,
    Journal of Money, Credit and Banking, vol. 41, no 8, pages 1613-1630, décembre 2009.

Autres

Travaux de recherche

  • « Discretionary Fiscal Policy and Optimal Monetary Policy in a Currency Area »,
    Working Paper No. 602, Dipartimento di Scienze Economiche Bologna, 2007.
  • « Optimal simple monetary policy rules and non-atomistic wage setters in a New-Keynesian framework »,
    Working Paper No. 690, European Central Bank, 2006.