Average is Good Enough: Average-inflation Targeting and the ELB

Disponible en format(s) : PDF

La Grande Récession et la pandémie qui sévit présentement ont attiré l’attention sur la contrainte qu’impose la valeur plancher des taux d’intérêt nominaux. Ainsi, on note un intérêt ravivé pour les politiques monétaires comprenant des stratégies de rattrapage, telles que le ciblage du niveau des prix ou de l’inflation moyenne. L’étude traite des propriétés du ciblage de l’inflation moyenne dans un modèle de type nouveau keynésien à deux agents dans lequel une fraction des entreprises a des attentes adaptatives. Nous étudions le degré optimal de dépendance à l’égard du passé en régime de ciblage de l’inflation moyenne, et constatons qu’il est assez faible lors de chocs liés aux cycles économiques dont l’ampleur et la durée sont normales. Dans ce cas, nous montrons que, en termes quantitatifs, les propriétés de l’économie sont comparables à celles en régime de ciblage du niveau des prix.