The Effect of the Federal Reserve’s Tapering Announcements on Emerging Markets

Disponible en format(s) : PDF

Le programme d’assouplissement quantitatif mis en oeuvre par la Réserve fédérale a entraîné un afflux de capitaux vers les économies de marché émergentes, à la faveur d’une quête de rendements. En mai et juin 2013, des représentants de la Réserve fédérale ont pour la première fois évoqué la possibilité de ralentir le rythme des achats d’actifs et de mettre fin au programme d’assouplissement quantitatif. Les investisseurs étrangers ont alors réagi à ces annonces en retirant une partie de leurs capitaux des économies de marché émergentes, ces sorties de fonds provoquant dans ces pays une dépréciation des monnaies, un recul des marchés boursiers et une hausse des rendements obligataires. À l’aide d’une étude événementielle, les auteurs estiment l’incidence de la réduction des achats d’actifs de la Réserve fédérale sur les marchés financiers de 19 économies émergentes ainsi que sur les flux de capitaux qui leur sont destinés. Les résultats donnent à penser que les répercussions des annonces concernant le ralentissement des achats d’actifs par la Fed ont été moins défavorables pour les économies émergentes aux facteurs fondamentaux solides (croissance forte, balance courante positive, dette publique faible, confiance et productivité accrues des entreprises, etc.). La libéralisation du compte de capital a aussi joué un rôle au début, mais l’importance de cet effet a diminué au fil des annonces.