Policy Coordination in an International Payment System

Disponible en format(s) : PDF

Étant donné l'interdépendance croissante des systèmes financiers et des systèmes de paiement et de règlement qu'ils englobent, il est primordial de déterminer quelle est la politique monétaire optimale lorsque deux systèmes de paiement interconnectés sont assujettis à la surveillance d'autorités distinctes.

L'auteur montre que, dans un cadre non coopératif, les deux banques centrales n'ont pas intérêt à répartir les biens de façon optimale. Il montre également qu'une répartition non optimale est compatible avec un taux d'intérêt intrajournalier nul et un taux de change fixe. Ce résultat est contraire aux conclusions de travaux récents voulant que le maintien du taux d'intérêt intrajournalier à zéro garantisse la réalisation d'un équilibre socialement optimal et que la banque centrale soit incitée à atteindre cet équilibre.