L'auteure adopte une fonction translog pour modéliser l'évolution du revenu intérieur brut (RIB) réel du Canada au cours de la période 1961-2006 (les importations y sont traitées comme des intrants de la chaîne de production au pays). Elle examine le rôle joué par les ratios de prix tels que les termes de l'échange et le taux de change effectif réel dans les variations du RIB réel, du degré d'ouverture des échanges, du solde commercial et de la part du revenu qui revient au travail, après prise en compte des dotations en facteurs et des progrès de la technologie. L'auteure élabore des modèles pour l'ensemble de l'économie et le secteur des entreprises et formule différentes hypothèses concernant la flexibilité du facteur travail, le coût d'usage du capital et la représentation des changements technologiques.