What Accounts for the U.S.-Canada Education-Premium Difference?

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs analysent la prime à l'éducation, c'est-à-dire la disparité salariale entre les diplômés du niveau universitaire et de niveau préuniversitaire, au Canada et aux États-Unis de 1980 à 2000. Si la proportion des diplômés d'université a crû de manière analogue dans ces deux pays, de même que le rythme du progrès technique intégré au capital et favorisant la demande de maind'oeuvre qualifiée, ce n'est qu'aux États-Unis que la prime à l'éducation a fortement augmenté. À l'aide d'une version étalonnée du modèle de Krusell et autres (2000), les auteurs constatent que l'écart entre le Canada et son voisin américain est imputable, à parts égales, au stock réel de biens d'équipement, à la croissance de la main-d'oeuvre qualifiée par rapport à la main-d'oeuvre non qualifiée et à la relative abondance des travailleurs qualifiés en 1980. La croissance de la population en âge de travailler n'est pas un facteur significatif.