Identifying Asymmetric Comovements of International Stock Market Returns

Disponible en format(s) : PDF

Proposant une nouvelle approche en matière de mesure des covariations entre les rendements boursiers, l'auteur applique un test non paramétrique en vue d'établir si les covariations entre les marchés boursiers internationaux sont asymétriques, en l'occurrence, plus prononcées en phase de baisse qu'en phase de hausse des marchés. Il fait les constats empiriques suivants. D'abord, il existe des covariations asymétriques entre le marché boursier des États-Unis et ceux du Canada, de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni, mais les données ne permettent pas de rejeter l'hypothèse nulle de symétrie des covariations entre le marché boursier des États-Unis et celui du Japon. Ensuite, plus la diminution ou la montée des cours boursiers est importante, plus les covariations entre les rendements boursiers sont fortes. Ce résultat est contraire à celui qu'implique une distribution symétrique bivariée, à savoir que les covariations tendent vers zéro lorsque les rendements boursiers deviennent très positifs ou très négatifs.