Liquidity and Central Clearing: Evidence from the CDS Market

Disponible en format(s) : PDF

Une initiative internationale visant à accroître le recours à la compensation centralisée des contrats de dérivés de gré à gré a été lancée en réponse à la crise financière de 2008. L’adoption de cette pratique constitue un changement fondamental de la structure du marché. La compensation centralisée aidera à limiter le risque de contrepartie, mais elle pourrait également se répercuter sur la liquidité du marché. Les auteurs analysent la relation entre liquidité et compensation centralisée à l’aide de données relatives à la compensation des swaps sur défaillance par ICE Trust et ICE Clear Europe. Ils constatent que la contrepartie centrale choisit d’effectuer la compensation des contrats les plus liquides, ce qui corrobore le rôle déterminant de cette caractéristique pour la sûreté et l’efficience de la compensation. Les auteurs notent aussi que la compensation s’accompagne d’une légère hausse de la liquidité des contrats. Ce résultat est compatible avec la présence de deux effets de sens opposé. D’un côté, la compensation centralisée pourrait accroître les exigences de garantie par rapport à celles en vigueur avant la réforme – lorsque les contrats étaient compensés bilatéralement –, d’où une augmentation des coûts de la compensation et une baisse possible de la liquidité. En revanche, la meilleure gestion du risque de contrepartie, le renforcement de la transparence et les gains d’efficience opérationnelle réalisés par les contreparties centrales pourraient stimuler la concurrence sur les marchés des dérivés de gré à gré et entraîner, de ce fait, une amélioration de la liquidité.