Nous proposons une méthodologie nouvelle pour repérer les épisodes de flux importants de capitaux. Cette méthode repose sur un modèle de Markov à changement de régime. Le grand avantage de ce type de modèles sur les approches retenues dans la littérature est qu’il permet de classifier les mouvements de capitaux en différents régimes sans qu’il soit nécessaire de formuler des hypothèses spécifiques au contexte ou à l’échantillon choisi. Nous appliquons cette méthode en exploitant des données hebdomadaires qui retracent les flux de capitaux au sein d’un ensemble imposant composé d’économies avancées et émergentes. Conformément à l’approche suivie dans le cadre des études sur le cycle financier mondial, nous évaluons l’incidence que les variations de la volatilité du marché boursier américain (VIX) et les chocs de la politique monétaire des États-Unis ont sur les mesures agrégées des sorties et des entrées de capitaux liés à des fonds d’actions. Nous employons pour ce faire un modèle VAR structurel à paramètres variables dans le temps. Nous concluons que tant les variations de la volatilité que les chocs de la politique monétaire américaine ont eu des effets très fluctuants sur les épisodes de flux importants de capitaux pendant la période étudiée.