L’importance croissante que revêt la gestion des risques dans les systèmes de paiement amené à l’élaboration d’un éventail d’outils destinés à atténuer le risque extrême dans ces systèmes. Nous utilisons des méthodes fondées sur la théorie des valeurs extrêmes pour quantifier l’ampleur du risque extrême dans le Système automatisé de compensation et de règlement (SACR) pour la période allant de 2002 à 2015. Selon notre analyse, le risque extrême s’est accru au fil des ans, mais à un rythme qui a ralenti vers la fin de la période étudiée, ce qui dénote une diminution du rythme de croissance de la valeur des garanties nécessaires pour couvrir ce risque.