Home Equity Extraction and the Boom-Bust Cycle in Consumption and Residential Investment

Disponible en format(s) : PDF

Le cycle d’expansion et de contraction de la consommation dans les années 2000 a coïncidé avec des fluctuations importantes du volume de prêts sur valeur domiciliaire. Nous montrons que, contrairement à ce qui est communément admis, les fonds empruntés par les propriétaires de logement visaient dans la plupart des cas à effectuer des investissements résidentiels et non des dépenses de consommation. Nous étayons ce résultat empirique au moyen d’un modèle de cycle de vie étalonné qui intègre deux biens, plusieurs actifs, des agents hétérogènes et dans lequel les emprunts font l’objet de frictions. Le modèle reproduit les principales caractéristiques des données sur les ménages et des données agrégées. Il fournit une explication alternative du cycle d’expansion et de contraction de la consommation. Ce cycle serait causé par de grandes fluctuations du nombre d’emprunteurs, et donc du volume total de prêts sur valeur domiciliaire, et ce, même si seulement une petite fraction des fonds empruntés est consacrée à des dépenses de consommation.