Est-il possible de procéder au règlement de titres dans une chaîne de blocs? Dans l’affirmative, quels sont les avantages de la chaîne par rapport aux systèmes de règlement existants? Nous étudions une chaîne de blocs qui assure la livraison contre paiement en liant les transferts d’actifs aux paiements et dont le fonctionnement repose sur un protocole de preuve de travail. Le principal avantage de la chaîne de blocs tient à la plus grande rapidité et à la plus grande souplesse de règlement qu’elle permet. En revanche, le défi est d’éviter les défauts de règlement lorsque les participants créent un embranchement dans la chaîne afin d’éliminer les pertes transactionnelles. Pour empêcher ce phénomène, il faut que la taille et la fréquence des blocs de la chaîne limitent la vitesse de règlement afin de générer des frais de transactions suffisants, lesquels financent le minage, qui est coûteux en soi. Nous montrons que les règlements dans une chaîne de blocs ne sont faisables qu’à trois conditions : le volume de transactions doit être suffisamment important, les préférences pour des règlements rapides doivent être suffisamment marquées, le montant et le risque des transactions doivent être limités. Même si le minage représente une perte sèche, nos estimations, fondées sur le marché des titres d’emprunt de sociétés américaines, montrent que les gains associés à l’adoption d’un système de règlement plus rapide et plus souple sont de l’ordre de un à quatre points de base par rapport aux systèmes déjà en place.