À l’aide d’un ensemble de données sur la rapidité de paiement en magasin au Canada, je montre qu’il est plus rapide de payer en argent comptant que par carte de crédit ou de débit. Je me sers de modèles à risques proportionnels de Cox pour modéliser l’efficacité des paiements, compte tenu du mode de paiement choisi par le consommateur. Je suggère deux variables pour dégager et estimer la relation causale entre le mode et le temps de paiement : 1) la valeur de la transaction et 2) le temps de paiement de la transaction précédente. Si le choix du consommateur est ignoré, l’efficacité de l’argent est sousestimée par rapport à celle des cartes. L’efficacité des modes de paiement est un élément important des coûts sociaux et privés associés à l’exécution et à l’acceptation des transactions. L’efficacité de l’argent permet d’expliquer son utilisation continue au Canada : son emploi n’entraîne, pour les consommateurs et les marchands, qu’un faible coût en temps de paiement.