La Banque du Canada a lancé aujourd’hui le portail du système financier, un espace sur son site Web réservé à la diffusion des analyses et des recherches d’actualité sur les questions de stabilité financière. Ce format numérique permet à la Banque d’aborder les évolutions du système financier à mesure qu’elles se produisent et de présenter ses travaux d’une manière plus accessible qui suscite davantage l’intérêt. En plus des analyses et des recherches qui y seront affichées régulièrement, le portail comprendra des articles plus courts, des éléments visuels et du contenu multimédia.

Une version numérique de la livraison de juin 2018 de la Revue du système financier des articles sur des concepts fondamentaux liés au système financier, rédigés en langage simple, accompagnent les trois premières publications suivantes diffusées aujourd’hui dans le portail :

  1. Les résultats de l’enquête sur le système financier menée par la Banque à l’automne, qui résument les points de vue d’intervenants du marché sur l’évolution du système financier.
  2. L’article intitulé Incidence des modifications récentes des politiques sur le marché hypothécaire canadien, qui examine comment les ménages s’adaptent aux nouvelles règles du financement hypothécaire et aux autres changements touchant le marché du logement.
  3. L’article intitulé Résilience du système financier et correction des prix des logements, qui évalue, à l’aide de modèles, l’incidence possible d’une correction hypothétique des prix des logements touchant surtout les régions de Toronto et de Vancouver.

Le nouveau Centre de recherche sur le système financier est également accessible à partir du portail. Il présente les travaux de recherche plus approfondis que mène la Banque dans ce domaine et favorise les partenariats avec des chercheurs de l’extérieur.

De nouvelles analyses paraîtront régulièrement; les lecteurs intéressés pourront s’abonner à nos alertes par courriel pour être tenus au courant de leur publication.

Citations

S’adressant aux journalistes avant le lancement, la première sous-gouverneure, Carolyn A. Wilkins, a déclaré ce qui suit :

    • À propos du portail :

« Le lancement du portail est un pas de plus pour accroître la transparence et la publication, en temps opportun, de nos travaux de recherche et analyses sur le système financier canadien. Le portail donne à cette grande fonction de la Banque la visibilité accrue qui lui revient. »

    • À propos de l’article Incidence des modifications récentes des politiques sur le marché hypothécaire canadien :

« Les modifications des règles de financement hypothécaire ont entraîné une amélioration continue de la qualité des nouveaux prêts, et la quantité de prêts consentis a diminué. Cette situation s’explique à notre avis par la hausse des taux hypothécaires et le resserrement des règles du crédit hypothécaire. »

    • À propos de l’article Résilience du système financier et correction des prix des logements :

« Cette analyse de scénario montre que le système financier résiste très bien à une correction des prix des logements touchant surtout nos deux plus grands marchés. »

Note aux rédacteurs

  • En prévision du lancement de son portail du système financier, la Banque a annoncé plus tôt cette année qu’elle publierait désormais sa Revue du système financier une seule fois par année. La prochaine livraison de la Revue est prévue pour le 27 juin 2019.
  • Comme complément au rapport publié en juin, un membre du Conseil de direction de la Banque prononcera, durant la seconde moitié de l’année, un discours public sur l’état du système financier, ses vulnérabilités et les risques auxquels il est exposé. Le premier de ces discours, qui portera aussi sur les progrès de l’économie, aura lieu le 6 décembre prochain.
  • Conformément à son cadre de conduite de la politique monétaire axé sur la gestion des risques, la Banque continuera à analyser, dans son Rapport sur la politique monétaire, les enjeux pertinents liés au système financier qui influent sur les perspectives de croissance économique et d’inflation (voir l’encadré 5 du Rapport sur la politique monétaire d’octobre 2018).