La réallocation de la main-d’oeuvre, notamment les transitions entre emplois, est présentée dans la littérature comme un facteur explicatif important de la progression des salaires. À partir des microdonnées de l’Enquête sur la population active, nous calculons des indicateurs de la réallocation de la main-d’oeuvre, et comparons les résultats récents aux moyennes d’avant-crise afin d’en tirer les conséquences pour la croissance des salaires. Si, dans l’ensemble, on note une amélioration au chapitre de la réallocation de la main-d’oeuvre au Canada, les indicateurs restent généralement en deçà de leurs moyennes d’avant-crise. Le niveau relativement modéré de la réallocation de la main-d’oeuvre est compatible avec une faible marge de capacités inutilisées au sein du marché du travail canadien, ce qui contribuerait à expliquer la faible augmentation des salaires ces dernières années.