An Economic Perspective on Payments Migration

Disponible en format(s) : PDF

Les consommateurs, les entreprises et les banques effectuent des millions de paiements chaque jour à l’aide de divers instruments, tels que les cartes de débit, les chèques et les transferts électroniques. Le Canada élabore actuellement trois nouveaux systèmes pour traiter ces transactions : Lynx, le moteur d’optimisation du règlement (MOR) et le système de paiement en temps réel (PTR). Ces derniers remplaceront le Système automatisé de compensation et de règlement (SACR) et le Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV). Dans la présente étude, nous examinons la migration attendue de paiements du SACR et du STPGV vers le PTR, le MOR et Lynx.

Nous comparons la commodité, la rapidité, la sûreté et la confidentialité, ainsi que le fonctionnement, les coûts et l’acceptation des différents paiements traités par les systèmes actuels et futurs. Nous évaluons ensuite en quoi les systèmes futurs diffèrent les uns des autres du point de vue des banques. Nous nous concentrons sur la quantité de liquidités requises par ces systèmes et sur la rapidité à laquelle ils peuvent transférer de l’argent.

Nous concluons qu’une portion importante des paiements pourrait migrer vers le PTR en raison d’une plus grande commodité et rapidité ainsi que d’un meilleur fonctionnement. De plus, les grosses transactions du STPGV pourraient migrer vers le PTR ou le MOR. Cela pourrait accroître les risques de fraude et de crédit étant donné qu’un régime de surveillance et de gestion des risques de crédit différent s’applique au PTR, au MOR et à Lynx, situation qui soulève d’importantes questions pour la formulation des politiques : par exemple, les paiements traités par le PTR et le MOR devraient-ils avoir une valeur maximale par transaction?