Anneke Kosse

Chercheuse principale

Biographie

Anneke Kosse est chercheuse principale au département de la Stabilité financière de la Banque du Canada. Ses travaux portent sur le comportement, l’utilisation de la liquidité et les risques associés aux systèmes de paiement. Avant d’occuper son poste actuel, Anneke a exercé les fonctions de conseillère principale en politiques et chercheuse au département chargé des politiques relatives aux infrastructures de marché de la Nederlandsche Bank (banque centrale des Pays-Bas). Elle a aussi travaillé comme chercheuse principale au département de la Monnaie de la Banque du Canada. Anneke est titulaire d’un doctorat en affaires et en économie de l’Université de Tilbourg. Sa thèse de doctorat avait pour sujet la numérisation des paiements de détail.


Afficher tous

Documents d'analyse du personnel

The Costs of Point-of-Sale Payments in Canada

À l’aide de données tirées de notre enquête de 2014 sur les coûts des modes de paiement, nous calculons les coûts en ressources des paiements effectués en argent comptant, par carte de débit et par carte de crédit. Pour chacun de ces modes de paiement, nous examinons l’ensemble des coûts assumés par les consommateurs, les détaillants, les institutions et les infrastructures financières, la Monnaie royale canadienne et la Banque du Canada.

Plus

Documents de travail du personnel

Predicting Payment Migration in Canada

Document de travail du personnel 2020-37 Anneke Kosse, Zhentong Lu, Gabriel Xerri
Des démarches sont en cours pour remplacer les deux systèmes de paiement de base du Canada par trois nouveaux systèmes. Nous utilisons un modèle de choix discrets pour prédire quels systèmes les utilisateurs finaux et institutions financières choisiront d’utiliser après la transition, puis analysons les implications pour le cadre réglementaire.

The Interplay of Financial Education, Financial Literacy, Financial Inclusion and Financial Stability: Any Lessons for the Current Big Tech Era?

Document de travail du personnel 2020-32 Nicole Jonker, Anneke Kosse
L’objectif de cette recherche comporte deux volets. D’abord, nous évaluons si l’éducation financière pourrait être un bon outil pour promouvoir les possibilités d’inclusion financière offertes par les grandes entreprises technologiques. Ensuite, nous étudions comment cette inclusion pourrait avoir une incidence sur la stabilité financière.

An Economic Perspective on Payments Migration

Document de travail du personnel 2020-24 Anneke Kosse, Zhentong Lu, Gabriel Xerri
Les consommateurs, les entreprises et les banques effectuent des millions de paiements chaque jour à l’aide de divers instruments, tels que les cartes de débit, les chèques et les transferts électroniques. Le Canada élabore actuellement trois nouveaux systèmes pour traiter ces transactions : Lynx, le moteur d’optimisation du règlement (MOR) et le système de paiement en temps réel (PTR).

Consumer Cash Usage: A Cross-Country Comparison with Payment Diary Survey Data

Document de travail du personnel 2014-20 John Bagnall, David Bounie, Kim Huynh, Anneke Kosse, Tobias Schmidt, Scott Schuh, Helmut Stix
Les auteurs mesurent l’usage des espèces en harmonisant les données de journaux d’achats tenus par les consommateurs de sept pays. Les journaux d’achats proviennent d’enquêtes administrées en 2009 (Canada), 2010 (Australie), 2011 (Allemagne, Autriche, France et Pays-Bas) et 2012 (États-Unis).

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

16 novembre 2017

L’acceptation et l’utilisation des modes de paiement dans les points de vente au Canada

Tous les commerçants acceptent l’argent comptant. Les consommateurs en gardent communément sur eux, mais ont aussi des cartes de débit et de crédit dans leur portefeuille. Les coûts d’utilisation d’un mode de paiement n’ont qu’une faible influence sur le choix des consommateurs au point de vente. L’acheteur peut choisir n’importe quel mode de paiement dans les grands établissements commerciaux, mais seuls les deux tiers des commerçants de petite ou moyenne taille acceptent les cartes de crédit. Entre les cartes de crédit, les cartes de débit et l’argent comptant, ce sont les premières qui représentent le mode de paiement le plus coûteux pour les commerçants. Toutefois, les coûts ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. L’acceptation de la carte de crédit chez les commerçants explique le grand nombre d’utilisateurs de ce mode de paiement. On qualifie d’externalités de réseau cette interaction entre consommateurs et commerçants.

Plus


Publications dans des revues

Publications dans des revues à comité de lecture

Autres