Predicting Payment Migration in Canada

Disponible en format(s) : PDF

Au Canada, deux systèmes de paiement de base servent actuellement à traiter les virements de fonds entre institutions financières : le Système de transfert de paiements de grande valeur (STPGV) et le Système automatisé de compensation et de règlement (SACR). Au cours des prochaines années, ils céderont leur place à trois nouveaux systèmes, soit Lynx, le moteur d’optimisation du règlement (MOR) et le système de paiement en temps réel. Cette transition pourrait entraîner des risques, notamment les expositions de fin de journée et la fraude.

Afin de mieux comprendre et aborder ces risques, nous cherchons à estimer la demande future de chacun des trois systèmes. Nous utilisons des données historiques du STPGV et du SACR dans un modèle de choix discrets pour révéler les préférences des utilisateurs finaux et des institutions financières en ce qui concerne leur choix d’instruments et de systèmes de paiement. À partir de ces préférences, nous menons des simulations contrefactuelles pour ensuite prédire la répartition de la demande entre les nouveaux systèmes.

Dans l’ensemble, nos résultats indiquent que si les restrictions réglementaires restent les mêmes :

  • au moins 50 % des paiements interbancaires de grande valeur actuellement effectués dans le STPGV se feront dans Lynx;
  • près de 50 % des paiements de faible valeur effectués au nom de clients dans le STPGV se feront dans le MOR;
  • une part non négligeable des paiements du SACR (autour de 6 %) et du STPGV (près de 20 %) se feront dans le système de paiement en temps réel et par d’autres instruments de paiement en temps réel.

Ces trajectoires soulèvent d’importantes questions prudentielles, notamment en ce qui concerne la mise en place de plafonds et l’exigence de garanties plus élevées.