Inclure tout le monde comporte des avantages pour nous tous

Le gouverneur Tiff Macklem explique pourquoi il est avantageux pour la Banque du Canada et pour l’économie tout entière d’inclure des personnes de tous les horizons.

Le gouverneur Macklem prononce un discours lors d’une rencontre informelle en ligne avec des étudiants des universités des provinces de l’Atlantique. Lisez le discours complet.

Si la diversité est un fait, l’inclusion est une action

Il y a bien des dimensions à la diversité. Les personnes de divers horizons nous exposent à différentes manières d’aborder l’apprentissage, la résolution de problèmes et la collaboration.

Et au cours des dix dernières années, la diversité s’est accrue dans les milieux de travail au Canada.

Mais pour vraiment tirer parti de la diversité, les organisations comme la Banque du Canada doivent s’assurer que tous les employés se sentent réellement inclus au travail.

C’est un fait, les groupes diversifiés et inclusifs prennent de meilleures décisions. Pourquoi? Parce qu’ils évitent de tomber dans la « pensée de groupe », ce qui se produit quand les décideurs ont tous des antécédents semblables et qu’ils abordent les problèmes de la même manière. »

La Banque prend la diversité et l’inclusion au sérieux

La diversité et l’inclusion sont essentielles à notre réussite en tant que banque centrale au service de tous les Canadiens.

C’est pourquoi nous faisons tout en notre pouvoir pour que nos pratiques d’embauche soient exemptes de préjugés. Et nos bourses destinées aux groupes sous-représentés contribuent à accroître les possibilités d’emploi à la Banque et ailleurs dans le domaine de l’économie ou de la finance au Canada.

Nous avons aussi mis sur pied plusieurs groupes de ressources pour les employés, qui sont composés de membres des groupes visés par les mesures d’équité et leurs alliés. Ces groupes nous aident à établir une culture véritablement inclusive.

Et nous sommes à l’écoute d’un plus grand nombre de Canadiens afin de mieux les servir :

  • Nous avons demandé à divers groupes de Canadiens de nous donner leurs avis sur l’inflation et la politique monétaire. Ces avis guideront notre examen du régime de ciblage de l’inflation visé par une entente avec le gouvernement fédéral.
  • Nous consultons les Canadiens pour savoir quelles personnalités devraient figurer sur les billets de banque.
  • Nous travaillons avec la Fondation INCA pour nous assurer que les billets sont accessibles aux personnes aveugles ou ayant une vision partielle.
  • Et nous avons participé à la création du Réseau de banques centrales pour l’inclusion des Autochtones afin de mieux comprendre les réalités économiques des Autochtones.

Accroître la diversité dans notre organisation nous aide à être plus ouverts aux commentaires et à mieux comprendre les besoins de tous les Canadiens. »

La diversité et l’inclusion présentent des avantages pour l’économie

Une économie plus inclusive, c’est une économie plus vaste et plus prospère, qui a une grande marge pour croître sans créer de pressions inflationnistes.

Attirer davantage de personnes de diverses communautés sur le marché du travail, c’est :

  • bon pour les travailleurs;
  • bon pour les affaires;
  • bon pour l’économie tout entière.

Mais, la pandémie de COVID-19 a eu des effets économiques très inégaux. Les travailleurs à faible revenu, les femmes, les jeunes et les Canadiens racisés ont subi le gros des pertes d’emplois parce qu’ils occupent des postes dans les secteurs les plus touchés.

Une reprise économique complète est une reprise dont les bénéfices sont partagés. Elle offre de bonnes possibilités d’emploi, y compris aux travailleurs les plus éprouvés.

La politique monétaire est un instrument de grande portée macroéconomique. Nous ne pouvons l’utiliser pour cibler des groupes spécifiques. Mais ce que nous pouvons et devons faire, c’est garder à l’esprit les avantages de l’inclusion pour la mise en œuvre de la politique monétaire.

La pandémie fait qu’il est plus important que jamais de favoriser une économie inclusive. Pour que l’économie se rétablisse pleinement, il va falloir remédier à ces effets inégaux. »

Le gouverneur Macklem répond aux questions des journalistes après son discours.