Tiff Macklem

Gouverneur

RSS

Biographie

Tiff Macklem a été nommé gouverneur de la Banque du Canada pour un mandat de sept ans débutant le 3 juin 2020.

Né à Montréal, au Québec, M. Macklem a obtenu un baccalauréat en économie de l’Université Queen’s en 1983, puis une maîtrise et un doctorat de l’Université Western Ontario dans la même discipline.

Il est entré au service de la Banque du Canada en 1984, puis y est revenu en 1989, après ses études de doctorat. Il a occupé des postes aux responsabilités croissantes au département des Recherches (maintenant appelé département des Analyses de l’économie canadienne), jusqu’à sa nomination comme chef de ce même département en janvier 2000. Il est devenu conseiller du gouverneur en août 2003 et a été nommé sous‑gouverneur en décembre 2004.

Durant la crise financière mondiale, M. Macklem était sous-ministre délégué au ministère des Finances et a agi comme représentant du Canada au G7, au G20 et au Conseil de stabilité financière. Il est revenu à la Banque en juillet 2010 à titre de premier sous‑gouverneur.

Avant d’être nommé gouverneur, M. Macklem était, depuis juillet 2014, le doyen de l’École de gestion Rotman de l’Université de Toronto. À ce titre, il s’est souvent exprimé comme conférencier sur le système financier international, la gestion des risques et les politiques publiques. Il a également été administrateur de la Banque Scotia et président de son Comité d’évaluation des risques, ainsi que membre du Comité de vérification interne de l’Ontario, de l’Asian Business Leaders Advisory Board et du conseil consultatif de Georgian Partners. Auparavant, il avait présidé l’Institut mondial de gestion des risques et le Groupe d’experts sur la finance durable.

Macklem est marié et a trois enfants.


Afficher tous

Discours

12 mars 2012

Favoriser la croissance, atténuer les cycles et les inégalités : le rôle de la stabilité des prix et de la stabilité financière

Discours Tiff Macklem Chambre de commerce Brésil-Canada São Paulo (Brésil)
Le premier sous-gouverneur, Tiff Macklem, traite de la façon dont la stabilité des prix et la stabilité financière contribuent à favoriser la croissance et à atténuer les cycles économiques et les inégalités.

Plus


Documents de travail du personnel

Monetary Rules When Economic Behaviour Changes

Document de travail du personnel 1999-8 Robert Amano, Donald Coletti, Tiff Macklem
Les auteurs examinent les conséquences des changements de comportement des agents économiques pour l'application de règles monétaires simples reposant sur la prévision de l'inflation, du genre de celles actuellement utilisées par deux banques centrales ayant établi des cibles en matière d'inflation. Ils analysent trois types de changement de comportement causés par l'évolution des politiques monétaire […]

Menu Costs, Relative Prices, and Inflation: Evidence for Canada

Document de travail du personnel 1997-14 Robert Amano, Tiff Macklem
Selon les modèles de coût d'ajustement des prix élaborés par Ball et Mankiw (1994 et 1995), il existe une relation positive entre, d'une part, les fluctuations à court terme de l'inflation et, d'autre part, l'asymétrie et la variance de la distribution des variations de prix relatifs durant chaque période

Government Debt and Deficits In Canada: A Macro Simulation Analysis

Document de travail du personnel 1995-4 Tiff Macklem, David Rose, Robert Tetlow
Les auteurs examinent les répercussions macroéconomiques de l'accroissement de la dette publique au Canada ainsi que les avantages et les inconvénients qui sont liés, à long et à court terme respectivement, à une décélération de cette dernière. Les auteurs commencent par évaluer les conséquences à long terme d'un accroissement de l'endettement du secteur public en […]

Plus

Rapports techniques

Wealth, Disposable Income and Consumption: Some Evidence for Canada

Rapport technique n° 71 Tiff Macklem
Dans le présent rapport, l'auteur élabore une mesure de la richesse globale du secteur privé au Canada et examine sa capacité d'expliquer la consommation globale de biens non durables et de services. Cette mesure englobe la richesse financière, la richesse physique et la richesse humaine. L'auteur définit la richesse humaine comme la valeur actuelle anticipée […]

Plus


Publications de la Banque

Article de la Revue de la Banque du Canada

20 août 2002

Les éléments d'information et d'analyse préalables à la prise des décisions de politique monétaire

Cet article présente l'une des principales approches utilisées par la Banque pour contrer l'incertitude qui entoure les décisions de politique monétaire : l'examen d'une vaste gamme de renseignements provenant de sources diverses. Plus particulièrement, il décrit les informations et les analyses qui sont fournies aux décideurs — les membres du Conseil de direction de la Banque — dans les deux ou trois semaines précédant une décision au sujet de l'établissement du taux directeur, le taux cible du financement à un jour. L'article explique également la façon dont le Conseil parvient à cette décision.
18 novembre 2001

Une nouvelle mesure de l'inflation fondamentale

La Banque du Canada a défini sa fourchette cible de maîtrise de l'inflation en fonction du taux d'accroissement de l'IPC (indice des prix à la consommation) global, mais elle a recours à un indice qui mesure l'inflation tendancielle ou fondamentale pour la guider, à court terme, dans la conduite de la politique monétaire. Lorsque la cible d'inflation a été reconduite en mai 2001, la Banque du Canada a annoncé qu'elle adoptait une nouvelle mesure de l'inflation fondamentale. Cette mesure exclut les huit composantes les plus volatiles de l'IPC ainsi que l'effet des modifications des impôts indirects sur les autres composantes. L'auteur se penche sur la définition de la nouvelle mesure de l'inflation fondamentale et décrit certains de ses avantages par rapport à l'ancienne. Il souligne que la nouvelle mesure a un fondement statistique plus solide, est plus conforme à la théorie économique et permet de mieux prévoir l'évolution de l'inflation dans son ensemble. Malgré tout, la Banque continuera de suivre l'évolution d'une vaste gamme d'indicateurs au moment d'évaluer la trajectoire probable de l'inflation.
11 décembre 1997

Résumé du colloque sur la stabilité des prix, les cibles en matière d'inflation et la politique monétaire

Cet article constitue un résumé des actes d'un colloque que la Banque du Canada a tenu en mai 1997. La Banque a tenu un premier colloque sur ce sujet en 1993, soit deux ans après l'adoption de cibles en matière d'inflation au Canada. Le colloque de 1997 est revenu sur un grand nombre des questions de nature analytique concernant la stabilité des prix qui avaient été abordées lors du premier colloque, mais s'est également intéressé à plusieurs autres questions. Cette fois-ci, le prolongement des cibles de maîtrise de l'inflation au delà de 1998 étant à l'étude, une importance particulière a été accordée au rôle et aux caractéristiques de ces cibles. Le colloque a également réuni dans une table ronde des spécialistes de la politique monétaire venus de trois pays ayant adopté des cibles en matière d'inflation, soit la Nouvelle-Zélande, la Suède et le Royaume-Uni. Les observations de ces spécialistes, qui étaient centrées sur l'expérience vécue à ce chapitre dans leurs pays respectifs, font ressortir très clairement les défis que doivent relever tous les responsables de la politique monétaire dans les économies ouvertes.
13 mai 1997

Contraintes de capacité, ajustement des prix et politique monétaire

La courbe de Phillips à court terme exprime une relation positive à court terme entre le niveau de l'activité économique et l'inflation. Lorsque le niveau de la demande au sein de l'économie est supérieur à celui de la production potentielle à court terme, les pressions sur les prix s'intensifient et l'inflation augmente. L'article fait état des premiers travaux qui ont été effectués sur la courbe de Phillips à court terme et s'intéresse tout particulièrement à la vieille thèse selon laquelle cette courbe aurait une forme non linéaire, c'est-à-dire que l'inflation serait plus sensible aux variations de la production lorsque l'économie se trouve au sommet que lorsqu'elle se trouve au bas du cycle. Le caractère non linéaire de la courbe de Phillips à court terme, qui s'explique généralement par l'existence de contraintes de capacité qui limitent l'expansion de l'économie à court terme, suscite depuis quelque temps un regain d'intérêt. L'auteur passe en revue les résultats de travaux récents qui donnent à penser que la courbe de Phillips est non linéaire dans le cas du Canada et analyse les conséquences qui pourraient en découler pour la politique monétaire.
8 décembre 1994

Quelques répercussions macroéconomiques d'un endettement croissant des administrations publiques

Depuis le milieu des années 70, la dette publique n'a cessé d'augmenter au Canada par rapport au produit intérieur brut. Le Canada n'a pas été le seul pays où augmentait la dette publique, mais il se classe maintenant nettement dans le groupe des pays les plus endettés. L'auteur de l'article évalue les effets de la hausse de la dette publique sur la situation macroéconomique et fait certains calculs qui visent à illustrer l'incidence que le niveau élevé de la dette peut avoir à long terme sur l'économie canadienne. L'analyse, qui est fondée sur un modèle de l'économie canadienne utilisé à la Banque du Canada, donne à penser qu'un niveau élevé d'endettement public a un effet négatif à la fois sur la production et sur la portion de la production destinée à la consommation intérieure. La principale conclusion en matière de politique économique est qu'il serait très avantageux de mettre un terme à la hausse de la dette publique, afin d'éviter que les possibilités de consommation continuent de s'amenuiser.

Plus