Changez de thème
Changez de thème

Rechercher

Types de contenu

Sujets

Codes JEL

Endroits

Départements

Auteurs

Sources

États

Publié après

Publié avant

17 résultats

15 janvier 2024

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Quatrième trimestre de 2023

Les consommateurs croient que l’inflation a chuté, mais leurs attentes d’inflation à court terme montrent peu de progrès vers un retour aux niveaux prépandémiques. La lenteur des progrès pourrait s’expliquer par les attentes d’inflation toujours élevées pour les services, notamment le loyer. En outre, les consommateurs pensent de plus en plus que les facteurs nationaux, comme les dépenses publiques élevées, soutiennent la forte inflation. Et ils croient que ces facteurs prendront plus de temps à se résorber que les facteurs mondiaux. Les consommateurs ont modifié leur comportement en réaction à la forte inflation persistante – ils sont plus nombreux à s’intéresser à l’inflation et à changer leurs habitudes de consommation. Toutefois, les actions susceptibles de soutenir l’inflation, comme la recherche de hausses salariales pour compenser l’inflation, se font plus rares. Les effets négatifs des taux d’intérêt élevés s’accentuent, et les indicateurs des tensions financières des ménages se détériorent. Les consommateurs restent incertains quant aux perspectives économiques, et cette incertitude pèse sur leurs projets de dépenses. Les travailleurs pensent que le marché du travail a faibli légèrement. Mais leurs attentes de croissance des salaires demeurent élevées, soutenues par les ajustements au coût de la vie prévus dans certains contrats de salaire.
16 octobre 2023

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Troisième trimestre de 2023

Les consommateurs perçoivent encore l’inflation courante comme étant forte, ce qui diverge des données officielles. Cette perception continue de se traduire par des attentes d’inflation élevées pour les 12 prochains mois. Les attentes des consommateurs relatives aux taux d’intérêt à l’horizon d’un an demeurent aussi élevées, et un grand nombre de répondants estiment que les effets des taux d’intérêt plus élevés sur leurs dépenses vont durer encore un bon moment. En raison des taux d’intérêt élevés, les détenteurs d’un prêt hypothécaire à taux variable sont plus susceptibles que les autres consommateurs d’indiquer que leur situation financière a empiré. Les répondants à l’enquête sont plus nombreux à prévoir des achats importants de services, comme des vacances ou des billets de concert, plutôt que de biens qui seraient vraisemblablement financés par un prêt, comme un véhicule ou des appareils ménagers. Les réponses des travailleurs montrent des signes que le marché du travail se modère. Par exemple, la période moyenne de recherche d’emploi a augmenté. Ils restent toutefois confiants vis-à-vis du marché du travail.
30 juin 2023

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Deuxième trimestre de 2023

Les résultats du premier trimestre de 2023 montrent que les attentes d’inflation des consommateurs à l’horizon d’un à deux ans ont diminué, mais restent élevées, surtout pour les services. Les consommateurs, en particulier les membres de ménages endettés et de groupes en quête d’équité, font face à des pressions financières et limitent leurs dépenses en raison de la forte inflation et des taux d’intérêt en hausse. Les consommateurs s’attendent à dépenser moins pour les services non essentiels comme les voyages et les repas au restaurant. Les Canadiens continuent d’anticiper une récession au cours des 12 prochains mois. De nombreux répondants ont des doutes quant à la trajectoire de l’économie et du marché du travail. Malgré cela, les travailleurs considèrent encore le marché de l’emploi comme solide et s’attendent à une augmentation de la croissance des salaires.
3 avril 2023

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Premier trimestre de 2023

Les résultats du premier trimestre de 2023 montrent que les attentes d’inflation des consommateurs à l’horizon d’un à deux ans ont diminué, mais restent élevées, surtout pour les services. Les consommateurs, en particulier les membres de ménages endettés et de groupes en quête d’équité, font face à des pressions financières et limitent leurs dépenses en raison de la forte inflation et des taux d’intérêt en hausse. Les consommateurs s’attendent à dépenser moins pour les services non essentiels comme les voyages et les repas au restaurant. Les Canadiens continuent d’anticiper une récession au cours des 12 prochains mois. De nombreux répondants ont des doutes quant à la trajectoire de l’économie et du marché du travail. Malgré cela, les travailleurs considèrent encore le marché de l’emploi comme solide et s’attendent à une augmentation de la croissance des salaires.
16 janvier 2023

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Quatrième trimestre de 2022

Selon les résultats de l’enquête du quatrième trimestre de 2022, les consommateurs ont réduit leurs dépenses pour un large éventail de biens et services, en réponse à la montée de l’inflation et des taux d’intérêt. Les prix élevés des aliments sont une grande source de frustration pour les ménages. Par ailleurs, la plupart des répondants s’attendent à une récession légère ou modérée dans les 12 prochains mois. Et bien que le marché du travail reste dynamique, des signes précurseurs donnent à penser que les consommateurs croient que cette vigueur s’estompera. Les attentes d’inflation à court terme demeurent quant à elles élevées au cours de ce trimestre. Les participants ont toutefois des opinions différentes sur le niveau de l’inflation dans cinq ans. Plus de répondants qu’avant la pandémie anticipent une déflation.
17 octobre 2022

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Troisième trimestre de 2022

La présente enquête a été menée du 2 au 23 août 2022. Des entrevues de suivi ont été réalisées en septembre. Les attentes d’inflation aux horizons d’un an et de deux ans ont continué d’augmenter, car les consommateurs s’attendent à ce que les problèmes de chaîne d’approvisionnement se poursuivent et que les prix du pétrole restent élevés. Les attentes à l’horizon de cinq ans ont quant à elles diminué et sont presque de retour à leurs niveaux prépandémiques. Néanmoins, les répondants sont plus divisés ce trimestre à propos du niveau d’inflation à long terme.
4 juillet 2022

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Deuxième trimestre de 2022

La présente enquête a été menée du 28 avril au 13 mai 2022. Des entrevues de suivi ont été réalisées en juin. Les attentes d’inflation des consommateurs ont augmenté, en parallèle avec les préoccupations relatives aux prix des aliments, aux prix de l’essence et aux loyers. Pour l’horizon à court terme, ces attentes atteignent des sommets. Et pour le long terme, elles se sont nettement accrues au deuxième trimestre de 2022, retournant à leurs niveaux d’avant la pandémie de COVID-19. La plupart des répondants croient que la Banque du Canada peut ramener l’inflation à la cible, quoique certains estiment qu’elle aura de la difficulté à y arriver. Les attentes à l’égard d’une inflation plus élevée et de hausses de taux d’intérêt pèsent sur la confiance des consommateurs. Les gens anticipent que les conditions de crédit vont se détériorer et que la croissance des salaires ne gardera pas le rythme avec l’inflation. Enfin, les modalités de travail flexibles pourraient inciter davantage de personnes à entrer dans la population active.
4 avril 2022

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Premier trimestre de 2022

La présente enquête a été menée à la mi-février 2022, avant que la Russie envahisse l’Ukraine, le 24 février 2022. Des entrevues de suivi ont été réalisées en mars et aident à mieux comprendre la perception qu’ont les consommateurs des répercussions du conflit. Les attentes d’inflation à court terme ont atteint un niveau record en raison des problèmes d’approvisionnement causés par la pandémie. Les consommateurs pensent que l’invasion de l’Ukraine par la Russie aggravera la forte inflation. Malgré les inquiétudes accrues concernant l’inflation courante, les attentes à long terme sont restées stables et sont inférieures aux niveaux prépandémie. Cela tend à indiquer que les attentes d’inflation à long terme demeurent bien ancrées et que les répondants estiment que la hausse actuelle de l’inflation ne durera pas. Bien que les travailleurs anticipent d’importantes hausses de prix à court terme, ils sont d’avis que leurs salaires n’augmenteront que modérément. Il s’agit pour eux d’une source d’insatisfaction. Même s’ils prévoient des taux d’intérêt plus élevés, les consommateurs continuent d’anticiper une forte croissance des dépenses pour un large éventail de biens et de services.
17 janvier 2022

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Quatrième trimestre de 2021

La présente enquête a été menée en novembre 2021, soit avant que le variant omicron commence à se propager au Canada. En décembre, le nombre de cas de COVID-19 a augmenté de façon spectaculaire et les gouvernements ont commencé à réintroduire des mesures sanitaires. Beaucoup de Canadiens pensent que l’inflation sera élevée au cours des deux prochaines années en raison des problèmes d’approvisionnement causés par la pandémie. L’inflation les préoccupe davantage aujourd’hui qu’avant la pandémie, et ils pensent qu’elle est maintenant plus difficile à maîtriser. Les attentes d’inflation à court terme ne se répercutent pas sur les attentes de la croissance de leur salaire ou d’inflation à long terme. Signe de leur confiance dans la vigueur du marché du travail, les travailleurs sont plus que jamais susceptibles de vouloir changer d’emploi.
18 octobre 2021

Enquête sur les attentes des consommateurs au Canada – Troisième trimestre de 2021

La présente enquête a été menée pendant le troisième trimestre de 2021, où la plupart des Canadiens étaient pleinement vaccinés contre la COVID-19 et le variant Delta commençait à se propager dans l’ensemble du pays. D’après les résultats, les consommateurs comptent augmenter sensiblement leurs dépenses, mais demeurent prudents en raison du variant Delta. De plus, les Canadiens pensent que l’inflation sera plus élevée à court terme en raison des problèmes d’offre, mais que cette situation ne durera pas. Bien que les attentes à l’égard des conditions du marché du travail se soient encore améliorées, on constate des signes de vulnérabilité chez les minorités visibles, les Autochtones et les personnes handicapées. Enfin, les répondants ne s’attendent pas à d’importantes hausses salariales, malgré les améliorations récentes sur le marché du travail et les perceptions d’une inflation plus élevée que celle observée.
Aller à la page