Un modèle « PAC » d'analyse et de prévision des dépenses des ménages américains

Disponible en format(s) : PDF

Alors que les modèles structurels traditionnels ne permettent pas de déterminer si les fluctuations d'une variable sont le résultat d'une modification des anticipations ou d'une réponse retardée à une planification antérieure, les modèles à coûts d'ajustement polynomiaux (connus sous le nom de modèles PAC) éliminent cette ambiguïté en décomposant de façon explicite le comportement dynamique d'une variable en mouvements induits par des changements des anticipations et en réactions retardées en raison des coûts d'ajustement. Dans ces modèles, les choix des agents économiques dépendent des prévisions du niveau désiré de la variable de décision, lequel est atteint de manière graduelle à cause des frictions. Dans cette étude, nous employons les modèles PAC afin d'analyser et de prévoir les dépenses des ménages américains. Nous trouvons que la richesse théorique et dynamique des modèles estimés est relativement grande. Par exemple, nous observons que les dépenses des ménages sont fonction des anticipations prospectives, des taux d'intérêt de court et de long terme, des richesses humaine et non humaine, des contraintes de liquidité et de l'incertitude quant à l'évolution future des cycles économiques. De plus, l'examen des prévisions hors échantillon et de la stabilité des paramètres tend à montrer que l'ajout de cette structure théorique ne semble pas se faire au détriment de la qualité des prévisions ni des propriétés empiriques des modèles.