Nominal Rigidities and Exchange Rate Pass-Through in a Structural Model of a Small Open Economy

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs analysent l'incidence des mouvements du taux de change sur les prix dans le cadre d'un modèle structurel de petite économie ouverte qui intègre trois types de rigidité nominale (des salaires, des prix des biens produits au pays et des prix des importations) ainsi que huit chocs structurels. Estimé à l'aide de données trimestrielles se rapportant au Canada et aux États-Unis, le modèle fait ressortir une relation dynamique remarquablement semblable entre le taux de change nominal et les prix intérieurs dans leur profil de réaction aux divers chocs : le premier surréagit systématiquement à court terme et les seconds s'ajustent lentement aux fluctuations du taux de change nominal. Les auteurs montrent que, si l'établissement des prix en fonction du marché (soit l'ajustement lent des prix en monnaie nationale des biens importés) est une condition nécessaire à la lenteur de la transmission des mouvements du taux de change aux prix des importations, cela n'est pas vrai en ce qui concerne l'ensemble des prix. La rigidité des salaires intérieurs contribue elle aussi à ralentir la transmission des variations du taux de change, même lorsque les prix des importations s'ajustent instantanément aux mouvements de ce taux.