Optimal Taylor Rules in an Estimated Model of a Small Open Economy

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs se servent d'un modèle dynamique d'équilibre général décrivant une petite économie ouverte pour calculer les coefficients de la règle de Taylor qui maximisent le bien-être. Le modèle englobe trois types de rigidités nominales (les prix des biens produits au pays, ceux des biens importés et les salaires sont fixés à l'avance) et huit chocs structurels différents. Les auteurs estiment les paramètres structurels du modèle en appliquant la méthode du maximum de vraisemblance aux données canadiennes et américaines et font appel à une approximation d'ordre 2 du modèle pour mesurer les effets de différentes règles de Taylor sur le bien-être. Les auteurs peuvent ainsi comparer les niveaux de bien-être à celui qu'ils obtiennent avec la règle de Taylor estimée sur la période observée. Ils constatent que les gains de bien-être découlant de l'adoption d'une règle de Taylor optimale sont supérieurs à ceux décrits par les chercheurs précédents.