Canada's Pioneering Experience with a Flexible Exchange Rate in the 1950s: (Hard) Lessons Learned for Monetary Policy in a Small Open Economy

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs réexaminent l'expérience novatrice à laquelle le Canada s'est livré de 1950 à 1962 en laissant flotter sa monnaie. En vue de déterminer si le régime de changes flottants offrait la meilleure solution au Canada des années 1950, ils construisent et estiment un nouveau modèle keynésien de petite économie ouverte représentatif de l'économie canadienne. À l'aide de ce modèle, ils procèdent à une analyse contrefactuelle des effets de plusieurs politiques monétaires et régimes de change. Leurs résultats révèlent que le taux de change flottant permit de réduire la volatilité de variables macroéconomiques clés. Cependant, les autorités monétaires de l'époque ne saisissaient pas, de toute évidence, l'ensemble des implications qu'avaient un régime de changes flottants et un haut degré de mobilité des capitaux sur la conduite de la politique monétaire. Le travail des auteurs confirme que la politique monétaire fut moins stable après 1957 et que la situation macroéconomique du Canada s'en trouva dégradée.

Publication :

International Journal of Central Banking (1815-4654)
Septembre 2010, vol. 6, no 3, p. 51-99