Afin de canaliser ses objectifs liés à la fiabilité et la solidité du système financier, de renforcer la recherche et de rationaliser les processus de gestion, la Banque du Canada a réorganisé les responsabilités et nommé plusieurs cadres supérieurs qui dirigeront ses travaux relatifs à la politique monétaire, à la stabilité financière, à la gestion des fonds du gouvernement fédéral et aux billets de banque canadiens.

La nouvelle structure se traduira par des secteurs d'activité mieux intégrés qui s'articulent autour de ces fonctions. Elle permettra de créer les synergies nécessaires pour régler les questions de politique complexes inhérentes au mandat de la Banque, qui est de contribuer à l'amélioration du niveau de vie des Canadiens grâce au maintien de l'inflation à un niveau bas, stable et prévisible et à un système financier solide.

À la suite de cette démarche, les analyses économiques et financières de la Banque seront mieux coordonnées avec ses activités de collecte de renseignements sur les marchés, ce qui aidera l'institution à mieux s'acquitter de son rôle consistant à favoriser la stabilité financière.

La réorganisation resserre les liens entre la recherche et les questions de politique. Étant donné l'harmonisation des rôles, la solide réputation dont jouit la Banque pour ce qui est de la recherche en matière de politiques sera renforcée grâce à l'accent qui sera mis sur la recherche à long terme, conformément aux conclusions d'une évaluation externe réalisée récemment.

La nouvelle structure apporte aussi des ajustements à la gestion des activités propres à l'Administration générale – liées notamment aux ressources humaines et financières, aux TI, à l'infrastructure matérielle et aux communications – afin d'offrir un soutien plus efficace aux quatre fonctions qui relèvent du mandat de la Banque.

On trouvera le nom des nouveaux départements et les nominations connexes à partir du lien suivant :http://www.banqueducanada.ca/fr/bref/conseil_direction.html