Inflation and Unemployment in Competitive Search Equilibrium

Disponible en format(s) : PDF

Sur la base d’un modèle monétaire de prospection, Rocheteau, Rupert et Wright (2007) montrent que l’inflation et le chômage peuvent avoir une relation positive ou négative, selon les primitives du modèle. Celui-ci se caractérise surtout par le travail indivisible, des préférences indissociables et la négociation. Les résultats de ces auteurs ne sont établis qu’à partir d’une issue particulière de la négociation : une offre à prendre ou à laisser. Au lieu du postulat de la négociation, nous examinons une prospection concurrentielle (avec affichage de prix et recherche ciblée). Nous montrons que les résultats obtenus par Rocheteau, Rupert et Wright sont généralisables si acheteurs et vendeurs possèdent des préférences indissociables. De plus, la relation entre l’inflation et le chômage reste valide lorsque les vendeurs ont la faculté d’entrer librement sur le marché, une hypothèse que ne permet pas d’étudier le modèle de Rocheteau, Rupert et Wright.

Publication :

Macroeconomic Dynamics (1365-1005)
Septembre 2011, supplément S2, vol. 15, p. 252-268