The Sensitivity of Producer Prices to Exchange Rates: Insights from Micro Data

Disponible en format(s) : PDF

Les auteurs étudient la sensibilité des prix à la production canadiens au taux de change Canada–États-Unis. À l’aide d’un ensemble de données sur les prix ventilées par produit, ils estiment et analysent l’incidence des mouvements du taux de change sur les prix à la production des biens destinés au marché intérieur et des biens exportés. Ils constatent d’abord que les prix des deux catégories de biens réagissent aux variations de change. Une dépréciation de 1 % du dollar canadien s’accompagne d’une hausse de 0,18 % des prix intérieurs et de 0,39 % des prix à l’exportation (après conversion des prix en une même monnaie); les hausses atteignent 0,25 % et 0,60 % respectivement si le producteur modifie le prix qu’il facture. Les auteurs notent ensuite que la sensibilité du prix à l’exportation est nettement influencée par le choix de la monnaie de facturation. Les exportateurs canadiens facturant leurs produits en dollars canadiens ne révisent pas leurs prix en réaction à l’évolution du taux de change, alors que ceux qui facturent en dollars É.-U. majorent leurs prix en dollars canadiens lorsque le huard se déprécie. Enfin, quand un même bien se vend tant au Canada qu’aux États-Unis, la monnaie de facturation semble jouer un rôle important dans la variation du taux de marge et le degré de différenciation des prix selon le marché. Ces résultats aident à mieux comprendre les raisons pour lesquelles les mouvements de change ne se répercutent pas entièrement sur les prix des importations, ainsi que l’effet indirect qu’exercent les taux de change sur les prix intérieurs du fait de la concurrence des importations et de l’utilisation d’intrants importés.