Je suis honoré d’être ici pour le lancement des derniers billets de la série Frontières. C’est aujourd’hui que sont émis les nouveaux billets de 5 et de 10 dollars en polymère. Ils iront rejoindre dans nos portefeuilles ceux de 20 et de 50 dollars, et peut-être même un ou deux billets de 100 dollars, de la même série.

Une des fonctions les plus importantes de la Banque du Canada est la conception et l’émission de billets de banque difficiles à contrefaire. Les Canadiens peuvent ainsi les utiliser en toute confiance. Cette nouvelle série de billets novatrice se classe parmi les plus sûres au monde.

À titre de gouverneur de la Banque, je désire exprimer au nom de tous mes collègues notre fierté à l’égard de la série Frontières. Cette série porte bien son nom, car chaque billet repousse les « frontières » en matière de sécurité et d’innovations technologiques. Grâce à cette série, nous pouvons maintenir de faibles taux de contrefaçon et une confiance élevée dans la monnaie.

Les images qui figurent sur ces billets ont aussi pour thème des frontières. Chacune d’elles témoigne d’une histoire typiquement canadienne. La coupure de 100 dollars nous raconte l’innovation médicale, notamment la découverte de l’insuline et l’invention du stimulateur cardiaque. Le billet de 50 dollars nous montre le Grand Nord et les recherches menées dans l’Arctique. Sur le billet de 20 dollars, l’image du Monument commémoratif du Canada à Vimy nous rappelle le courage et le sacrifice des soldats canadiens dans les conflits militaires qui ont marqué notre histoire.

Les billets que nous émettons aujourd’hui s’inscrivent dans cette lignée. Les nouveaux billets de 5 et de 10 dollars évoquent les frontières de notre pays, voire de notre univers.

La coupure de 5 dollars souligne les réalisations technologiques du Canada dans le domaine spatial, soit notre contribution au programme de la Station spatiale internationale dans le domaine de la robotique.

Celle de 10 dollars représente l’exploit d’ingénierie qu’a été l’unification des limites est et ouest du pays par le chemin de fer.

Cette page d’histoire illustrée sur nos billets a pour moi une signification spéciale. Enfant, on m’a beaucoup parlé de George Stephen, de qui mon prénom est inspiré. Alors qu’il était président d’une compagnie ferroviaire naissante, le soutien financier qu’il a obtenu a été essentiel à la construction du chemin de fer Canadien Pacifique.

On raconte qu’il préférait se tenir loin des feux de la rampe. Il a déjà affirmé qu’il n’avait pas la formation ni le talent nécessaires pour accomplir de grandes choses sans travailler dur. En effet, sans le travail acharné de George Stephen, le chemin de fer Canadien Pacifique n’existerait peut-être pas aujourd’hui. Sa construction s’est échelonnée sur de nombreuses années et a nécessité le dur labeur et le sacrifice de milliers de personnes. Il s’agissait d’un projet monumental : un exploit d’ingénierie et un symbole de l’édification de notre nation.

Nos orateurs aujourd’hui nous ont rappelé que nos billets de banque sont le reflet des gens et de la société qui les utilisent.

Le Canada est un chef de file mondial pour l’innovation en matière de sécurité des billets.

Les travaux sur cette série ont commencé il y a huit ans, en 2005. Ce n’est pas que nous soyons lents à la Banque du Canada, mais il faut du temps pour franchir de nouvelles limites dans la conception de billets de banque et utiliser un nouveau matériau, le polymère, et des éléments de sécurité à la fine pointe. Maintenant, plus de 700 millions de ces coupures sont en circulation.

L’émission de cette série de billets par la Banque établit un point de référence mondial pour la monnaie. C’est un changement important. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’industrie du traitement des billets - notamment les institutions financières et les associations de détaillants - pour veiller à ce que le passage du papier au polymère se déroule en douceur.

Et même si nous sommes très fiers de ces billets, nous ne restons pas les bras croisés.

Car la technologie et la contrefaçon évoluent constamment. Et vous pouvez compter sur la Banque du Canada pour continuer d’innover et d’exploiter de nouvelles techniques afin de déjouer les faussaires.