Nous proposons des méthodes de bootstrap double pour tester l’hypothèse d’efficience moyenne-variance lorsque plusieurs groupes de portefeuilles d’actifs à tester sont examinés conjointement plutôt qu’individuellement. Il ne sera peut-être pas possible de tester directement l’hypothèse nulle conjointe au moyen de méthodes conventionnelles à partir du moment où il y a un nombre élevé d’actifs à tester par rapport au nombre de séries chronologiques disponibles, étant donné que l’estimation de la matrice de covariance des perturbations en vient ultimement à être singulière. Les procédures de bootstrap résiduel proposées, qui reposent sur la combinaison des différentes valeurs p des groupes individuels, permettent d’éviter ce problème tout en contrôlant le niveau de signification global. La simulation et les résultats empiriques mettent en lumière l’utilité des tests conjoints de l’hypothèse d’efficience moyenne-variance.