Leaning Within a Flexible Inflation-Targeting Framework: Review of Costs and Benefits

Disponible en format(s) : PDF

Cet article examine l’intérêt que présentent les modifications de la politique monétaire en réaction aux préoccupations liées à la stabilité financière, compte tenu de l’évolution de l’état des connaissances depuis le renouvellement de l’entente relative à la cible de maîtrise de l’inflation en 2011. L’une des principales vulnérabilités du système financier au Canada est l’endettement élevé des ménages : l’accroissement du nombre de ménages approchant leur capacité maximale d’endettement s’accompagne d’une hausse de la probabilité et de la gravité potentielle d’une correction négative marquée des marchés du logement. La modification de la trajectoire du taux directeur peut permettre, à moyen terme, de limiter l’endettement des ménages et de réduire la probabilité d’une correction des prix des logements. Ce scénario, par rapport à celui où l’on ne modifie pas le taux, peut également entraîner un recul de l’inflation et de la production à court terme. Dans l’ensemble, les avantages estimés d’une modification préventive tendent à être inférieurs aux pertes sociales qui en découlent, car son incidence sur l’accentuation des vulnérabilités s’avère modérée et la réduction de la fréquence des corrections des prix des logements ou des crises économiques est limitée.