April 2017 Annual Reassessment of Potential Output Growth in Canada

Disponible en format(s) : PDF

La présente note résume la réévaluation de la croissance de la production potentielle à laquelle procède annuellement la Banque du Canada et dont les résultats sont publiés dans le Rapport sur la politique monétaire d’avril 2017. Le taux de croissance de la production potentielle devrait passer de 1,3 % en 2017 à 1,6 % d’ici 2020. Cette estimation de la croissance de la production potentielle à court terme, plus basse que dans le Rapport de 2016, s’explique dans une large mesure par les investissements particulièrement faibles des entreprises en 2015 et en 2016, ainsi que par les coûts de réaffectation liés à l’ajustement à des prix du pétrole moins élevés. La croissance de la production potentielle s’améliore cependant tout au long de la période de projection, sous l’effet de l’accélération prévue des investissements, lesquels sont composés d’une part croissante d’investissements en machines et matériel, générateurs de productivité. Le vieillissement de la population exercera sur cette croissance un effet modérateur légèrement compensé par une hausse des niveaux d’immigration. Une analyse d’autres scénarios laisse entrevoir que la croissance de la production potentielle s’établira dans une fourchette qui passera de ±0,3 point de pourcentage en 2017 à ±0,5 point de pourcentage en 2020.