Investir dans le progrès mondial

Le gouverneur Tiff Macklem appelle à davantage de coopération pour bâtir un système monétaire et financier international plus fort.

Regardez le gouverneur Macklem s’adresser au Council on Foreign Relations par vidéoconférence. Lisez le discours complet.

En route vers un système inclusif et ouvert

Au cours des dernières décennies, beaucoup d’économies avancées comme le Canada ont adopté un système monétaire et financier ouvert – avec des taux de change flottants, un régime de libre‑échange et des marchés financiers ouverts.

Un système de ce type est indispensable pour accompagner une croissance durable et inclusive à long terme. Et c’est aux participants du système monétaire et financier international qu’il revient de nous rallier autour de cet objectif commun.

Ce système mondial – les régimes de change, les comptes de capital, et les institutions et règles qui les encadrent – concerne chacun de nous. C’est un pilier de notre prospérité collective. »

Le chemin n’est pas sans embûches

Ces dernières années, certaines économies se sont focalisées sur la gestion des crises du moment, au détriment des ajustements à long terme nécessaires pour hausser la productivité et le niveau de vie.

Par exemple, pour surmonter des difficultés passagères, beaucoup d’économies de marché émergentes ont misé sur des stratégies comme le contrôle des capitaux et les interventions sur les marchés des changes.

Ces politiques sont des outils importants pour composer avec des crises économiques urgentes. Mais sans stratégie de sortie, leur usage va à l’encontre de l’objectif mondial à long terme d’avoir un système ouvert qui peut s’ajuster en douceur aux chocs.

De plus, le système monétaire et financier international pourrait subir davantage de pressions à l’heure où les économies avancées se remettent de la pandémie plus vite que les autres, et commencent à retirer leurs mesures de détente monétaire.

Nous pouvons faire mieux, ensemble

Le Canada a plaidé avec force pour un investissement accru dans le système monétaire et financier international, c’est‑à‑dire la mise en place de règles et d’une gouvernance qui peuvent nous aider à atteindre nos objectifs à long terme.

C’est encore plus important en ce moment, alors que nous sommes tous confrontés à l’incertitude de la reprise au sortir de la pandémie. L’accès inégal aux vaccins pourrait menacer les progrès vers une prospérité mondiale inclusive et collective. De plus, les défis qui se dessinent à l’horizon –comme les changements climatiques et les monnaies numériques – pourraient exercer plus de pressions sur le système.

Un effort mondial concerté est essentiel pour rallier les pays autour d’une cause commune : bâtir un système qui profitera à toutes les économies à long terme.

Nous devons avoir un objectif à long terme clair que tous s’engagent à accomplir, et un cadre pour affronter les défis à court terme d’une manière qui ne nous détourne pas de cette destination ultime. »

Le gouverneur Macklem répond aux questions des journalistes après son discours.