Nicholas Ricketts

Auteur externe

Afficher tous

Documents de travail du personnel

Non-Linearities in the Output-Inflation Relationship: Some Empirical Results for Canada

Document de travail du personnel 1998-14 Chantal Dupasquier, Nicholas Ricketts
Les auteurs analysent le processus dynamique d'inflation à court terme au Canada et cherchent à établir si une variation systématique de la relation entre l'inflation et la production peut être détectée sur longue période. Les divers modèles théoriques décrivant le processus d'établissement des prix prédisent que la pente de la courbe de Phillips est fonction […]

Inflation, Learning and Monetary Policy Regimes in The G-7 Economies

Document de travail du personnel 1995-6 Nicholas Ricketts, David Rose
Dans cette étude, les auteurs présentent des estimations de modèles de Markov à changement de régime comportant deux et trois états pour représenter l'inflation, mesurée par les indices des prix à la consommation des pays du groupe des Sept. Les tests effectués révèlent que les modèles à deux états sont supérieurs à ceux à état […]

Plus


Publications de la Banque

Articles de la Revue de la Banque du Canada

11 août 1996

La mesure et l'interprétation des taux d'intérêt réels à court terme et de l'inflation attendue

Dans cet article, l'auteur compare différentes mesures des taux d'intérêt réels à court terme pour le Canada pour la période comprise entre 1956 et 1995. Pour mesurer le taux d'intérêt réel prévu, il a recours à une variable d'approximation de l'inflation attendue qui se fonde sur les caractéristiques de l'inflation passée. Lorsqu'on examine le comportement de l'inflation au Canada au fil du temps, on est porté à croire que ses caractéristiques ont changé considérablement avec le temps. L'inflation passée peut être considérée selon trois scénarios différents, à savoir que l'inflation moyenne est faible et les chocs n'ont que des effets temporaires sur elle; l'inflation est modérée et s'accompagne de perturbations plus persistantes; et l'inflation s'emballe et les chocs ont des effets permanents sur son niveau. La variable d'approximation de l'inflation attendue s'appuie sur un modèle statistique, le modèle à changement de régime de Markov, pour prendre en compte les changements de comportement de l'inflation au fil du temps. On s'est rendu compte que l'incertitude découlant de la variabilité du comportement de l'inflation rejaillit sur l'estimation des attentes d'inflation et, par voie de conséquence, sur la mesure des taux d'intérêt réels. Les fourchettes cibles servant à maintenir à un bas niveau le taux d'inflation devraient contribuer à réduire l'incertitude entourant le comportement de l'inflation. On est porté à croire, lorsqu'on examine la façon dont celle-ci et les taux d'intérêt évoluent, que la crédibilité des objectifs de maîtrise de l'inflation visés par la Banque du Canada va s'accroissant. Cela devrait contribuer à réduire l'incertitude entourant l'inflation et mener à la longue à de faibles taux d'intérêt nominaux.

Plus