Dans ce document, nous imaginons un monde où le bitcoin est la monnaie étalon des pays, soit un système monétaire au sein duquel tous les échanges se font au moyen du bitcoin ou sont garantis par celui-ci. Nous décrivons la manière dont se feraient les échanges sous le régime d’étalon-bitcoin, et explorons les similitudes et les différences avec l’étalon-or. Étant donné que les deux régimes se ressembleraient beaucoup, nous tentons de déterminer les leçons que l’on pourrait tirer de l’utilisation du bitcoin comme étalon en examinant la période de l’étalon-or classique (de 1880 à 1913). Nous soutenons que, puisque les coûts liés à l’arbitrage seraient pratiquement nuls pour les opérations internationales, les pays ne pourraient pas suivre de politique indépendante en matière de taux d’intérêt sous l’étalon-bitcoin. Cependant, les banques centrales conserveraient une capacité limitée de jouer le rôle de prêteur de dernier ressort. En nous basant sur l’expérience vécue pendant la période de l’étalon-or classique, nous supposons que l’adoption du bitcoin comme étalon entraînerait une légère déflation et une stabilisation des taux de change. Nous estimons également la durée probable d’un tel régime.