Education and Self-Employment: Changes in Earnings and Wealth Inequality

Disponible en format(s) : PDF

L'auteur étudie l'interaction entre les choix de formation et les choix de carrière et tente de cerner, sous l'angle quantitatif, son incidence sur la relation observée entre l'évolution des inégalités de revenu et celle des inégalités de richesse aux États-Unis de 1983 à 2001. Dans les ménages dont le chef possède un diplôme universitaire, le ratio du revenu moyen des travailleurs autonomes à celui des salariés s'est accru de 57 %, alors qu'au cours de la même période, le ratio correspondant pour la richesse moyenne a fait un bond de 137 %. D'après ces chiffres, les écarts de revenu comme de richesse se seraient creusés durant la période examinée. On peut se demander si cette évolution du revenu moyen relatif est à l'origine de celle de la richesse moyenne relative. Pour répondre à la question, l'auteur intègre des choix de formation et de carrière à un modèle de répartition de la richesse, afin de faire dépendre les perspectives de revenus de processus de productivité propres aux choix effectués. Après avoir calibré séparément ces processus en fonction des données de 1983 et de 2001 sur le revenu, l'auteur calcule à l'aide de son modèle les variations d'écart de richesse entre des classes de ménages différenciés par leurs choix de formation et de carrière. Les résultats obtenus lui permettent d'expliquer le tiers de la variation de l'écart observé en ce qui concerne la richesse moyenne des ménages formés de travailleurs autonomes et de salariés qui ont un diplôme universitaire.