Les auteurs mettent à profit la dimension panel des données provenant de l’enquête Canadian Financial Monitor (CFM) pour évaluer l’impact de certains nouveaux instruments de paiement au détail sur le règlement en espèces des transactions. Ils estiment un modèle de données de panel semi-paramétrique qui tient compte de l’hétérogénéité non observée et de l’attrition non aléatoire. Ils utilisent des données annuelles tirées des enquêtes CFM sur les méthodes de paiement et le recours au comptant pour la période 2010-2012. Selon des estimations fondées sur une analyse transversale, les instruments de paiement au détail ont une grande incidence (évaluée à environ 10 %) sur l’utilisation de l’argent comptant. Toutefois, une fois l’attrition prise en compte, il ressort que les cartes de crédit sans contact et les cartes prépayées multi-usages rechargeables n’ont pas un effet significatif sur l’utilisation du numéraire, tandis que les cartes prépayées à usage spécifique réduisent le recours au comptant d’environ 2 % en volume. Ces résultats mettent en évidence le rythme inégal de diffusion des innovations, en particulier les cartes de crédit sans contact.