IMPACT: The Bank of Canada’s International Model for Projecting Activity

Disponible en format(s) : PDF

Nous présentons la structure et les caractéristiques d’IMPACT (International Model for Projecting Activity), un modèle semi-structurel de l’économie mondiale utilisé à la Banque du Canada pour l’élaboration de projections et l’analyse de politiques. La constitution des principaux blocs d’IMPACT repose sur le modèle à correction rationnelle des erreurs proposé par Kozicki et Tinsley (1999), qui réussit à concilier contenu théorique et comportement empirique. Le modèle IMPACT découpe le globe en six blocs régionaux (États-Unis, zone euro, Japon, Chine, pays émergents importateurs de pétrole et autres pays exportateurs de pétrole). Il se distingue par ses nombreux liens commerciaux et financiers interrégionaux, que la littérature considère comme un facteur explicatif déterminant de la synchronicité des cycles économiques. Il présente en outre une cohérence sur le plan mondial, en ce sens où les actifs étrangers nets et les exportations nettes doivent équivaloir à zéro à l’échelle mondiale. Grâce à cette prise en compte de l’interdépendance régionale et à la cohérence stock-flux à l’échelle mondiale, le modèle dresse un portrait rigoureux et plus complet de l’évolution de l’économie mondiale, ce qui permet de mieux éclairer la prise de décisions.