Networking the Yield Curve: Implications for Monetary Policy

Disponible en format(s) : PDF

Quelle influence différentes mesures de politique monétaire exercent-elles sur la courbe de rendement et comment interagissent-elles entre elles? Pour répondre à ces questions, nous élaborons un nouveau modèle de réseau pour déterminer les variations inattendues des taux d’intérêt à différentes échéances. Nous établissons les propriétés et l’identification du modèle à l’aide de simulations. Différents scénarios de politique monétaire sont analysés au moyen du modèle. Nous modélisons des interventions simultanées visant différents segments du marché obligataire tout en faisant varier la communication à propos de la trajectoire du taux directeur.

Nos résultats montrent que l’incidence globale des mesures sur la courbe de rendement dépend de l’ampleur des chocs de politique monétaire, des échéances ciblées et du contenu des indications prospectives. Par conséquent, l’échéance que la banque centrale devrait cibler et l’ampleur de la variation des taux dépendront des objectifs poursuivis. Ainsi, il est sans doute préférable de cibler les taux de rendement obligataires à moyen terme pour faire évoluer dans la même direction les taux à toutes les échéances. Si la banque centrale cherche plutôt à rendre la courbe de rendement plus ou moins plate ou à la modifier dans un segment plus que dans d’autres, un jeu de combinaisons de mesures monétaires pourrait lui permettre d’obtenir le résultat souhaité.

Notre étude met en lumière le rôle de la hiérarchie des retombées dans la formulation de la politique monétaire. Elle souligne aussi l’importance, pour les autorités monétaires, d’un examen attentif des complémentarités des outils d’intervention et de leurs effets amplificateurs possibles.